La jeune pousse berlinoise Raisin lève des fonds pour accélérer son développement

capture écran du site de Raisin

Raisin revendique actuellement 160 000 clients. Créée en 2012, la start-up berlinoise oriente les épargnants vers les banques qui offrent les meilleurs taux d’intérêt en Europe. Quelques semaines après N26, elle annonce une levée de fonds de 100 millions d'euros. L’opération a été menée auprès de PayPal, Ribbit Capital, Index Ventures et Thrive Ventures.

Raisin, la plateforme d’épargne en ligne allemande fondée par Tamaz Georgadze, Michael Stephan et Frank Freund, a réalisé un nouveau tour de table auprès d’investisseurs qui en sont déjà actionnaires. La start-up porte ainsi à 170 millions d’euros la totalité de l’argent levé depuis sa création.

Aujourd’hui, Raisin compte actuellement de nombreux clients issus d’environ 30 pays. La Fintech déclare avoir fourni à ses 62 banques partenaires (ICICI Bank UK, KBC, solarisBank, etc.) plus de 10 milliards d’euros de dépôts. Elle précise par ailleurs que ses clients ont récolté environ 80 millions d’intérêts sur leurs dépôts.

Des bénéfices pour les épargnants comme pour les banques

En Allemagne, son principal marché, Raisin opère sous le nom de WeltSparen (littéralement « épargner dans le monde »). Son concept consiste à proposer aux épargnants de placer des fonds sur des comptes à vue flexibles ou sur des comptes à terme dans les banques qui offrent les meilleurs taux d'intérêt à travers toute l’Europe.

La start-up ne possède pas une licence bancaire mais plutôt un statut d'intermédiaire en opérations de banque. Concernant son apport aux établissements bancaires, elle permet à ceux-ci d’attirer plus facilement les dépôts de la clientèle étrangère. Le dirigeant de l’entreprise, Tamaz Georgadze, explique dans un communiqué de presse :

« Nous souhaitons éliminer les barrières inutiles qui empêchent d'accéder à des produits d'épargne performants et ainsi partager, avec le consommateur et les banques, les bénéfices de marchés ouverts. Notre but est donc d'offrir à l'épargnant et aux institutions financières les bénéfices d'un "Schengen" de la banque ».

Tamaz Georgadze.

Outre son offre destinée au grand public, Raisin s’est lancé dans une activité en B2B. Suivant une logique de banque ouverte, la Fintech permet à d’autres entreprises, telles que Telefonica en Allemagne, d’accéder à sa technologie. Sa solution a aussi été intégrée au service d’autres partenaires à l’instar de N26 ou de BinckBank.

Fonctionnement de la plateforme d’épargne en ligne

Jouant le rôle d’intermédiaire entre les épargnants et les banques, Raisin est un espace bancaire entièrement en ligne. Avant de pouvoir transférer des fonds, le client doit s’inscrire pour créer son compte en ligne. Il accède ensuite à une marketplace proposant près de 250 produits d’épargne.

Pour ses activités de collecte, la plateforme d’épargne a aussi signé un partenariat avec Younited Credit, la start-up française spécialisée dans le prêt à la consommation.

Les placements des clients sont sécurisés étant donné que toutes les banques partenaires de Raisin sont des établissements agréés par les autorités nationales. Conformément à la réglementation harmonisée de l’UE, les dépôts par banque et par client sont couverts jusqu’à 100 000 euros.

Quant aux taux d’intérêt, ils sont exprimés en TRAAB (Taux de Rendement Actuariel Annuel Brut). L’épargnant peut ainsi estimer le rendement de son placement sur une base annuelle.

Déjà présente au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, l’entreprise allemande a l’intention d’utiliser les fonds levés pour se lancer sur 2 nouveaux marchés européens cette année. Elle entend aussi procéder à des acquisitions en vue d’accélérer son internationalisation. En outre, Raisin envisage d’enrichir son offre de produits d'investissement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top