Les grands voyageurs privilégient les banques prélevant moins de frais à l’étranger

Un avion, une carte bancaire et un billet d'avion

Selon notre comparateur, les néobanques et les banques en ligne proposent actuellement les tarifs les moins chers du marché sur les opérations à l’étranger. Ces enseignes offrent d’ailleurs divers services gratuits hors de la zone euro. De leur côté, les banques traditionnelles ont tendance à tout facturer, pénalisant ainsi les grands voyageurs et les professionnels évoluant à l’international.

En sortant de la zone euro, l’utilisation d’une carte de retrait peut vite coûter cher au client, surtout s’il n’est pas attentif aux tarifs pratiqués par sa banque. D’après notre comparatif basé sur les offres de 121 établissements français, les néobanques et les banques en ligne s’imposent comme les plus avantageuses du marché par rapport aux frais d’opérations bancaires à l’international.

Par exemple, les banques classiques prélèvent en moyenne 90 euros sur une transaction de 2 000 euros à l’étranger, contre 28 euros environ pour les néobanques. De plus, ces nouveaux acteurs se distinguent nettement des institutions financières traditionnelles par la simplicité de leur tarification en la matière.

Un système pénalisant les grands voyageurs

Pour les opérations à l’étranger, les réseaux bancaires traditionnels sont généralement moins avantageux pour les consommateurs. En effet, ces enseignes prélèvent des frais fixes d’environ 3 euros par transaction et des frais variables allant de 3 % à 4 % de la valeur du retrait ou du paiement par carte. Une fois cumulés, ces frais peuvent coûter très cher au client.

Comme le souligne la juriste de la CLCV, Sandrine Perrois, dans Le Parisien :

« Les grands voyageurs sont de plus en plus équipés d'une carte qui n'engendre aucuns frais à l'étranger. Ce sont les voyageurs occasionnels qui ont le plus de surprises quand ils rentrent de vacances ».

Sandrine Perrois.

Il est donc indispensable d’adopter différentes astuces pour éviter une hausse trop importante de sa facture bancaire après un déplacement à l’étranger.

Les voyageurs devraient notamment privilégier les paiements par carte plutôt que d’utiliser du liquide. Cependant, certains pays sont parfois mal équipés pour effectuer ces opérations.

Dans ce cas, il vaut mieux, dès que possible, retirer une importante somme d’un guichet automatique pour limiter les prélèvements de frais fixes.

Les professionnels du voyage conseillent également de prévoir une MasterCard et une Visa pour les déplacements à l’étranger. En effet, l’une comme l’autre pourrait ne pas fonctionner dans certaines régions. Les services MasterCard, par exemple, ne sont pas disponibles en Amérique latine.

Par ailleurs, sur une MasterCard, les paiements à l'étranger requièrent généralement l’autorisation expresse de sa banque. Enfin, dans certaines parties du monde, les paiements par carte peuvent tout simplement être refusés, en raison d’un problème de réseau ou de l’absence de connexion à Internet.

Les meilleures offres sur le marché

Dans un comparatif banque en ligne, Boursorama surclasse souvent les autres acteurs du secteur grâce à sa tarification. Elle revendique d’ailleurs l’offre la moins chère du marché. Ses clients ont ainsi accès à un vaste panel de produits et services bancaires à un coût raisonnable.

Aux yeux des globe-trotters, Boursorama se démarque par sa nouvelle offre incluant la carte Visa Ultim. Cette formule ne génère aucuns frais de paiement et de retrait à l'étranger. La carte est par ailleurs gratuite et n’implique pas de frais de compte. De plus, ce nouveau service proposé par la banque en ligne est accessible sans aucune condition de revenus.

Les néobanques comme Revolut ou N26 proposent également des offres intéressantes pour effectuer des opérations bancaires internationales. En effet, à l’instar des banques en ligne, leurs cartes de retrait ne génèrent pas de frais de paiement en dehors de la zone euro. Toutefois, les utilisateurs doivent rester vigilants par rapport à ces enseignes proposant des tarifs très bas.

En effet, ces prix réduits se traduisent parfois par des garanties limitées et une assurance de moindre qualité. Notamment en cas de perte ou de vol de la carte bancaire. L’utilisateur peut aussi ne pas être couvert en cas de nécessité de rapatriement.

D’autre part, de nombreuses néobanques et banques mobiles évoluant en France sont rattachées à de grandes entreprises ou à des groupes basés dans d’autres pays. Ainsi, leurs clients français possèdent techniquement un compte bancaire à l’étranger. Ils doivent donc le déclarer à ce titre auprès de l’administration fiscale.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top