BforBank compte rattraper son retard dans le secteur avec sa nouvelle application mobile

Logo de BforBank

Ces derniers temps, BforBank accuse un retard notable sur ses concurrents tels que Boursorama, Hello bank! ou ING. Afin de résoudre ce problème, Crédit Agricole vient de lancer une nouvelle application s’inspirant du modèle des néobanques. La banque ambitionne par ailleurs de faire passer le nombre de ses utilisateurs à 350 000 en 2021.

En présentant BforBank en 2009, Crédit Agricole s’est surtout focalisé sur des clients haut de gamme. L’enseigne a ensuite procédé à un repositionnement et l’a officiellement annoncé il y a moins d’un an. Dans le cadre de cette démarche, la banque a lancé une nouvelle application fin juillet pour réinventer son image de marque.

Ce nouvel outil arbore un graphisme sobre et inclut plusieurs fonctionnalités ayant fait la réputation des néobanques. L’application permet entre autres de bloquer sa carte en cas de perte, de gérer les plafonds et les découverts ou d’obtenir diverses notifications en temps réel. Bientôt, ses clients disposeront également d’un agrégateur intégré selon la banque.

BforBank devancée par la majorité des acteurs du secteur

À ses débuts, BforBank ciblait une clientèle constituée essentiellement de citadins CSP+. Ce positionnement est dû à l’offre initiale développée par Crédit Agricole, une plateforme d’épargne dédiée à une population relativement aisée.

Elle s'est progressivement transformée en une banque complète avec compte courant, carte de retrait, crédit immobilier ou à la consommation, etc. La banque permet également d’effectuer des placements boursiers.

De plus, elle propose encore ses offres originelles, les produits d'épargne (livrets A, Assurance vie…), pour couvrir tous les besoins de la clientèle. Ainsi, comme l’indique son directeur général, Bruno Carles :

« Aujourd'hui, 41 % de nos clients ont fait de BforBank leur banque principale ».

Bruno Carles.

En dépit de ses atouts, l’offre du Crédit Agricole ne compte actuellement que 230 000 utilisateurs. Il s’agit d’une progression infime en deux ans, sachant qu’elle a recensé 215 000 clients en octobre 2018 et 180 000 au dernier trimestre 2017. Sa contre-performance est encore plus flagrante au regard des résultats de ses concurrents directs ING (un million d’utilisateurs) et Boursorama (près de deux millions de clients).

Les néobanques montent également en puissance sur le marché français. Elles recensent actuellement 2,6 millions de clients, dont 1,2 million pour Nickel, 900 000 pour l'allemand N26 et 550 000 pour le britannique Revolut. Le directeur général de BforBank a néanmoins expliqué à La Tribune :

« Nous nous focalisons sur une croissance qualitative. L'objectif est de constituer un portefeuille de clients multiéquipés, notamment dans les produits d'épargne ».

Bruno Carles.

Cette démarche est d’ailleurs perceptible à travers les fonctionnalités actuelles et futures de sa nouvelle application mobile.

Une offre bancaire complète portée par les technologies les plus récentes

Vu son retard sur les néobanques et les autres banques en ligne, BforBank a dû revoir complètement sa stratégie et ses technologies. D’ailleurs, son ancienne application mobile était encore basée sur des standards en vigueur dans les années 2010. Comme l’a indiqué la filiale du Crédit Agricole, via un communiqué de presse :

« En juin dernier, 70 % des visites de l'espace client se faisaient depuis l'application mobile et 30 % sur le web. Partant de ce constat, BforBank a souhaité apporter une réponse à ces nouveaux usages et a revu entièrement son architecture IT ».

Autrement dit, la banque devait absolument développer des outils numériques de nouvelle génération pour s’adapter aux besoins de sa clientèle. Selon le directeur général de BforBank, Bruno Carles, contrairement à l’ancienne application mobile :

« La nouvelle repose désormais sur des API et des microservices. Nous sommes allés chercher les marqueurs des néobanques pour pouvoir proposer du temps réel, de la simplicité et de la fluidité […] Nous avons voulu concilier technologies de pointe et banque complète ».

Bruno Carles.

Au-delà des innovations technologiques, BforBank s’est aussi inspiré du système de conception collaboratif des néobanques. Comme l’indique le dirigeant de l’entreprise :

« Nous avons co-créé cette appli avec 800 clients en leur demandant quelles fonctionnalités ils attendaient. Plusieurs dizaines d'entre eux sont venus in situ tester régulièrement ce que nous développions ».

Bruno Carles.

D’autre part, BforBank a revu l’organisation de son service client, désormais appelé BforYou. Le système a été spécialement pensé pour augmenter les chances de retomber sur le même conseiller à chaque requête. De cette manière, l’utilisateur bénéficiera d’un suivi personnalisé.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top