Les frais à l’étranger sont moins élevés auprès de la nouvelle génération de banques

Une femme en vacances tenant son téléphone et sa carte bancaire

Dans une étude récente, notre comparateur bancaire a classé une centaine d’établissements financiers français en fonction de leur facturation des opérations à l’étranger. Ainsi, les banques en ligne figurent en tête du classement, suivies des néobanques. Les banques traditionnelles, en revanche, s’avèrent les moins avantageuses pour les voyageurs. Cette situation s’explique par leur tarification incluant divers frais.

L’utilisation d’une carte bancaire hors de la zone euro a un coût, qui varie sensiblement selon la banque considérée. D’après le classement établi par notre comparateur bancaire, les institutions financières traditionnelles sont actuellement les plus chères du marché en matière de frais à l’étranger. En effet, elles facturent les paiements comme les retraits.

Par ailleurs, le client doit s’acquitter simultanément de frais fixes et de frais variables sur une carte bancaire classique. De ce fait, sa facture augmentera rapidement s’il effectue plusieurs retraits en dehors de la zone euro. De leur côté, les néobanques et les banques en ligne se révèlent plus avantageuses en matière de facturation à l’étranger.

Des écarts de prix significatifs

Pour identifier les offres les plus chères du marché, notre comparateur a confronté les prix pratiqués par 121 établissements français sur les opérations bancaires à l’étranger. Dans le cadre de l’étude, nos experts ont calculé les frais bancaires payés par le même individu, avec un profil prédéfini, s’il quitte la zone euro.

Le client en question possède 2 000 euros sur son compte en banque. Durant son séjour à l’étranger, il dépensera cette somme à parts égales en retrait et en paiement, soit 1 000 euros pour chaque type d’opération. Ses débits seront par ailleurs répartis à raison de 10 retraits de 100 euros et de 20 paiements de 50 euros.

Pour ce cas hypothétique, les banques classiques ont facturé 90 euros en moyenne l’ensemble des opérations effectuées par le client à l’étranger. Les banques en ligne, quant à elles, affichent des frais de 28,4 euros en moyenne pour la totalité des paiements et des retraits réalisés.

En conservant les mêmes paramètres, les frais de ces opérations vont de 38 à 40 euros pour des enseignes telles que BforBank, Fortuneo, Nickel, Orange Bank, Monabanq, ING ou Hello bank! Avec des prix allant de 55 à 75 euros, le client est relativement ménagé dans certaines banques classiques comme Allianz, Axa ou le Crédit Agricole.

En revanche, les opérations par carte bancaire à l’étranger se révèlent plus coûteuses auprès d’établissements traditionnels tels que LCL, HSBC, Société Générale, le Crédit Mutuel ou la Caisse d’épargne. Ces enseignent affichent en effet des frais de 100 euros, voire plus, soit près de 5 % du budget de départ du profil créé pour le comparatif.

Enfin, avec des tarifs atteignant les 127 euros, le Crédit du Nord est la banque la plus chère pour les opérations bancaires hors de la zone euro. Ces frais dépassent de loin les 5 % du budget initial de 2 000 euros du voyageur hypothétique pris comme référence dans l’étude.

Des solutions pour payer moins à l’étranger

Dans le classement, la majorité des établissements les moins chers à l’étranger font partie de la nouvelle génération de banques. Tel un comparatif banque en ligne, les 13 premières places sont occupées par des enseignes de premier plan dans le secteur.

Boursorama, par exemple, a réussi à placer 3 de ses offres dans le top 6 du classement. En effet, Ultim occupe la première place, Welcome se retrouve en cinquième place et Premier campe à la sixième position. Grâce à ses frais bancaires de 0 euro à l’étranger, l’offre du Crédit Mutuel Arkéa, Max, figure également en première place.

Vu qu’elles ne facturent pas les frais d’opération à l’étranger, les cartes Max et Ultim partagent logiquement la première place du classement dressé par notre comparateur bancaire. Même si leurs formules ne sont pas gratuites, N26 et Revolut proposent également des tarifs attrayants, respectivement 17 euros et 16 euros.

La carte Max mérite néanmoins une mention spéciale, car l’utilisateur a la possibilité de conserver son compte bancaire actuel tout en bénéficiant de cette formule du Crédit Mutuel Arkéa. En d’autres termes, il n’aura pas besoin de changer d’agence bancaire pour accéder à cette offre. La carte Ultim, en revanche, est seulement proposée aux clients de Boursorama.

Outre le changement de banque, il existe également différentes astuces pour limiter les frais à l’étranger.

Par exemple, avant le départ, les experts conseillent souvent d’effectuer un change d’une valeur d’une centaine d’euros.

Cette somme permettra de régler les frais de transport vers l’hôtel ou le centre-ville, une fois sur place.

Toutefois, comme l’indique notre comparateur de banques :

« Évitez pour cela les gares et aéroports, où les taux de change sont souvent peu intéressants, et privilégiez les bureaux de change en centre-ville ».

Enfin, s’il n’est pas possible de payer systématiquement par carte, il est vivement recommandé de limiter au maximum le nombre de retraits pour réduire les dépenses connexes. Pour ce faire, il suffit de retirer une grosse somme, de préférence en une fois.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top