La digitalisation de BNP Paribas commence à donner des résultats encourageants

bâtiment de la BNP Paribas

Le groupe BNP Paribas met en œuvre son vaste programme de digitalisation depuis deux ans. Ce processus se retrouve d’ailleurs au centre de sa stratégie de développement à moyen terme (de 2017 à 2020). Concrètement, la transformation de la banque se traduit par la multiplication des comptes Nickel auprès des buralistes et l’augmentation continue du nombre d’utilisateurs de Hello bank!

Au-delà de la relation client, la transformation digitale de BNP Paribas permet de diminuer les coûts dans un contexte peu favorable à la croissance (taux d’intérêt bas, forte concurrence, etc.). Ainsi, la banque vise désormais 3,3 milliards d'euros d'économies récurrentes par an dès 2020, au lieu des 2,7 milliards prévus initialement.

Cette petite révolution se produit également en interne à travers l’automatisation de différents process. Par exemple, la banque affecte actuellement 268 robots au traitement des données et aux opérations de contrôle, alors qu’elle en comptait moins d’une centaine l’an dernier. La banque recense par ailleurs 16 applications de l’IA et continue de développer 40 projets dans le domaine.

Une forte progression sur le marché

À travers ses différents services, BNP Paribas revendique désormais 4 millions de clients actifs sur mobile. Il s’agit d’une croissance remarquable de 22 % par rapport à ses résultats au deuxième trimestre 2018. Sur le long terme, le groupe peut compter sur la diversité de son offre et la fidélité de sa clientèle.

Participant à cette progression, l'offre Nickel recense actuellement 1,3 million de comptes ouverts en France, dont 91 000 sur le deuxième trimestre 2019. Le développement de la néobanque repose notamment sur un réseau de proximité comptant 5 400 buralistes sur tout le territoire.

Bien qu’il n’existe aucune donnée officielle sur le nombre de ses clients actifs, les spécialistes estiment que Nickel a probablement devancé la néobanque allemande N26 et l’enseigne britannique Revolut. Ces deux acteurs comptent respectivement 900 000 et 550 000 utilisateurs en France.

Selon le directeur général adjoint en charge des marchés domestiques de BNP Paribas, Thierry Laborde :

« Nous allons progressivement arriver à 400 000 nouvelles ouvertures de compte chaque année ».

Thierry Laborde.

De juin 2018 à juin 2019, Nickel a réussi à séduire près de 368 000 nouveaux utilisateurs. Le responsable des marchés domestiques, Thierry Laborde, revendique par ailleurs l’ouverture d’un nouveau point de vente Nickel toutes les deux heures. En parallèle, BNP Paribas a procédé depuis 2016 à la fermeture de 333 agences bancaires en France, en Italie et en Belgique.

Quoi qu’il en soit, Nickel envisage à court terme de doubler la taille du réseau de distribution de son offre, qui serait déjà le troisième de l’Hexagone. La néobanque projette ainsi de dépasser 10 000 points de vente à l’horizon 2020. La même année, elle compte également se lancer dans le sud de l’Europe en collaboration avec un partenaire.

Des investissements rentables

Ne comptant que 350 000 clients en 2018, Hello bank! commence à accélérer sa progression sur le marché des banques en ligne depuis le début de l’année. Selon Thierry Laborde :

« Au deuxième trimestre de l'année, Hello bank! en France a enregistré 53 000 nouveaux clients et nous allons bientôt dépasser les 500 000 clients ».

Thierry Laborde.

Concrètement, ces résultats permettent à BNP Paribas de devancer BforBank du Crédit Agricole, qui compte pour l’instant 230 000 utilisateurs. Cependant, Hello bank! est encore largement dépassée par Boursorama (plus de 2 millions d’utilisateurs) ou ING (1 million de clients). Néanmoins, l’offre recense près de 3 millions d’utilisateurs en Europe. Le courtier en ligne allemand Consors a notamment participé à l’acquisition de plus de la moitié de sa clientèle européenne.

Avant de parvenir à ces résultats, BNP Paribas a prévu d’investir près de 3 milliards d'euros dans son vaste programme de transformation digitale. Le groupe compte encore financer plusieurs projets avec les 300 millions d'euros restants, et éventuellement augmenter les fonds dédiés si nécessaire. Néanmoins, ses efforts commencent à être payants.

Comme l’indique son directeur général adjoint en charge des marchés domestiques :

« Le digital, ça explose ! Au deuxième trimestre de l'année, nous avons enregistré 76 millions de connexions sur nos applications mobiles, soit une croissance proche de 30 %. Bientôt, nous allons atteindre un million de connexions par jour ».

Thierry Laborde.

Dans le cadre de sa digitalisation, BNP Paribas a enrichi son offre avec un nouveau système de paiement instantané, accessible via Mes Comptes et Paylib. Ce service comptabilise 2 millions de virements au deuxième trimestre 2019, pour un volume de 3,6 milliards d'euros. L’application LyfPay réalise également une belle performance en dépassant Lydia et PayPal avec plus de 2 millions de téléchargements en juin dernier.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top