Et si le Brexit s’effectuait sans qu’un accord n’ait été trouvé ?

Représentation du Brexit

Aucun accord n’a encore été trouvé quant à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, prévue pour le 29 mars 2019. Les négociations entre les deux parties sont encore en cours. Si jamais aucune convention n’est conclue entre temps, les conséquences pourraient être désastreuses pour les clients bancaires. Gros plan !

Le Royaume-Uni est censé finaliser sa sortie de l’Union européenne le 29 mars 2019. Les protagonistes ont donc sept mois pour trouver un accord, qui est déjà sur la bonne voie, d’après le ministre du Brexit Dominic Raab.

Londres a déjà annoncé qu’un Brexit sans accord pourrait être fortement préjudiciable pour le gouvernement britannique, mais également pour les personnes qui souhaiteraient effectuer des transactions bancaires entre le Royaume-Uni et d’autres pays du Vieux Continent, et inversement.

Entre autres, on parle de lenteur administrative, de hausse des frais bancaires, mais également et surtout d’un manque à gagner de presque 90 milliards d’euros pour le gouvernement britannique.

Où en est l’accord de retrait ?

Si la sortie de l’Union européenne a été validée il y a longtemps, il reste à trouver un accord de retrait. Ainsi, celui-ci préciserait plusieurs détails quant aux relations économiques et financières futures entre le Royaume-Uni et l’UE. Si la plupart des observateurs s’inquiètent du fait qu’aucune issue n’a pas encore été trouvée à sept mois de la date butoir, le ministre du Brexit, Dominic Raab, est davantage optimiste :

« Environ 80% de l'accord de retrait a été approuvé ».

Dominic Raab.

Il a également ajouté que le gouvernement avait comme priorité l’aboutissement de cet accord de retrait. Les opinions concernant celui-ci sont les mêmes du côté de l’Union européenne : le négociateur en chef, Michel Barnier, a déjà indiqué que les négociations allaient se poursuivre et qu’elles entraient dans leur phase finale.

Et s’il n’y avait pas d’accord à l’issue des négociations ?

Le 29 mars 2019 n’est plus très loin. Si jamais aucune entente n’est trouvée à cette échéance, les conséquences qui en découlent seront graves pour le gouvernement britannique.

De son côté, le ministre chargé des Finances et du Trésor britannique, Philip Hammond, a déjà déclaré que le manque à gagner sur le plan économique serait important. Les chiffres annoncés tournent autour de 88 milliards d’euros.

Mais le gouvernement britannique ne serait pas le seul pénalisé en cas de retrait de l’Union européenne sans accord. Par exemple, les expéditions de colis vers le Royaume-Uni ne seraient plus laborieuses et plus coûteuses, car la TVA ne sera plus allégée comme autrefois.

Par ailleurs, les transactions financières seraient fortement impactées. Le gouvernement britannique a signalé que si aucun accord n’est trouvé, les procédures deviendraient plus lentes, sans parler de l’augmentation de tout frais bancaire.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top