Les frais bancaires pourraient être plafonnés grâce au plan pauvreté

carte de crédit et billets euro

Les frais bancaires exorbitants ne devraient être soumis à personne, a affirmé le ministre de l’Économie Bruno Le Maire. Dans un contexte tendu à cause de l’ajournement du dévoilement du plan pauvreté, le ministre de l’Économie s’est alors exprimé en soulignant que les foyers modestes devraient bénéficier de frais bancaires plafonnés.

La présentation du plan pauvreté a été reportée, créant une polémique importante. Mais le ministre de l’Économie et du Budget n’a pas manqué de faire savoir la raison de ce report.

Alors qu’il était reçu au sein des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, Bruno Le Maire a affirmé qu’il estimait judicieux de reporter la présentation de ce plan pauvreté, afin de le rendre meilleur.

Parmi les mesures qu’il souhaiterait insérer dans ce plan pauvreté figure le plafonnement des frais bancaires. Il est fort probable que les ménages les plus modestes bénéficient de cette faveur, alors que la forte hausse des frais bancaires a fait réagir les associations de consommateurs.

Les frais bancaires sont dispendieux pour les ménages modestes

Les différentes associations de consommateurs ont longtemps milité pour que des solutions soient trouvées afin de réguler les frais bancaires. Au mois d’octobre 2017, 60 Millions de consommateurs alertait l’opinion sur les frais de découvert qui ont connu une envolée importante. Les ménages modestes sont les plus touchés par ce phénomène. L’association dénonce :

Les consommateurs en difficulté financière persistante se voient prélever près de 300 euros de frais par an contre 34 euros - pour les clients lambda en moyenne.

Mais ces frais excessifs concernent également d’autres incidents bancaires, comme les prélèvements ou les chèques rejetés. Au mois de janvier 2018, l’association UFC-Que Choisir reprochait également aux banques d’appliquer des frais bancaires trop élevés. Elle n’a pas manqué de souligner que ces frais étaient largement inférieurs pour les banques en ligne.

En fin de compte, le ministre des Finances a donc entendu les alertes émanant des associations de consommateurs. Les négociations sont alors ouvertes, comme M. Le Maire l’a fait savoir :

Mais j’ai besoin d’encore un peu de temps pour discuter avec les associations, pour discuter avec le secteur financier, pour discuter avec les banques, d’un vrai plafonnement efficace des frais bancaires pour les foyers modestes.

 

Le plan pauvreté sera présenté à la rentrée

Initialement prévue pour juillet 2018, la présentation de ce plan pauvreté a finalement été reportée à la rentrée au mois de septembre. Alors que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a quelque peu insinué le lien entre ce report et la Coupe du monde de football, Bruno Le Maire en a donné les vraies raisons.

Prendre un peu de temps pour en améliorer le contenu, c’est ce qu’il souhaite, en évoquant le plan pauvreté. Lors de son intervention aux Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, il a annoncé son idée de réformer le système des frais bancaires, notamment les frais de tenue de compte et les frais des incidents de paiement :

Nous allons par exemple ajouter dans ce plan des dispositions sur le plafonnement des frais bancaires.

Cela semble concorder parfaitement avec la consigne du président Macron, qui voulait une préparation la plus fine qui soit pour ce plan pauvreté. Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a d’ailleurs rappelé :

Je pense qu'il est indispensable pour tous les Français modestes que nous parvenions à un vrai plafonnement des frais bancaires pour que personne ne soit en difficulté parce qu'il est obligé de payer des frais bancaires insupportables et trop lourds.

Benjamin Griveaux.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top