Après une décennie d’absence, les banques d’affaires tricolores se retrouvent sur les plus hautes marches des classements du M&A

Quartier général de Rothschild & Co

Voilà des années que les enseignes américaines dominent les classements des banques d’affaires sur le secteur financier français en ce qui concerne le marché des fusions-acquisitions. Du moins, jusqu’en 2020 puisqu’après une décennie d’absence, les acteurs tricolores ont retrouvé, en 2021, leurs places sur les trois plus hautes marche du podium.

Dans le cadre de ses études, Refinitiv a procédé à une comparaison des banques en concentrant son regard sur la filière M&A (fusions-acquisitions) du secteur bancaire tricolore. Son objectif, en sortir un classement des acteurs financiers opérant sur le territoire pour la période d’exercice de 2021.

En publiant les résultats de ses investigations, ce cabinet d’analyse a démontré que c’était la bonne saison pour les enseignes françaises qui ont bien fait de progresser dans les rangs. Mieux encore, certaines d’entre elles sont parvenues à détrôner les habituels tenants du titre en faisant allusion aux banques américaines dominant le système depuis des années.

Les banques françaises ont retrouvé leur marque

Dans son rapport, Refinitiv a mis en exergue une ligne qui mérite une attention particulière. Celle faisant savoir qu’en 2021, les banques françaises ont retrouvé leur marque par rapport à la concurrence américaine qui, rappelons-le, a dominé le système ces dernières années si ce n’est que de prendre en compte les classements de 2020. La saison durant laquelle, JP Morgan, Goldman Sachs et Citi étaient respectivement à la première, deuxième et troisième place en notant qu’en 2019, les trois plus hautes marches étaient aussi dominées par des acteurs venus du pays de l’Oncle Sam.

Une période désormais révolue puisque l’année dernière, c’était le tour des enseignes tricolores de prendre le dessus avec BNP Paribas au premier rang suivi par Lazard, puis Rothschild&Co. Des opérateurs qui, en 2020, se trouvaient respectivement à la quatrième, cinquième et septième position.

Inutile ainsi de préciser que ces dernières ont fait un bond remarquable en notant qu’elles n’étaient pas les seules puisqu’en bondissant, d’autres se sont aussi retrouvés dans le top 10, alors qu’auparavant, elles étaient loin derrière. Ce qui fut d’ailleurs le cas pour Natixis passant de la 29ème à la neuvième place qui était celle de Crédit Agricole remontant à la huitième.

Avec Société Générale reculant du 6ème rang au septième, les banques d’affaires françaises sont ainsi 6 à se retrouver dans le top 10 clôturé par Crédit Suisse qui était 32ème en 2020.

La saison des records

Cette progression dans les classements est certes une bonne nouvelle pour le marché tricolore habitué à voir des opérateurs américains dominer les meilleures positions. Mais en regardant dans les détails, il serait facile de croire qu’il ne s’agit là que d’un détail.

La raison est simple, la performance était bien au rendez-vous sur la saison 2021 qui a été une année des records se manifestant en premier lieu à travers l’explosion du montant des transactions affichant une croissance de 45% en glissement annuel pour s’établir à 309 milliards de dollars.

Un niveau jamais atteint depuis 2006 selon Refinitiv indiquant que BNP Paribas a joué la meilleure part en enregistrant 128 milliards de dollars à son actif. Le montant permettant d’ailleurs à l’enseigne de s’élever au premier rang en 2021 en rappelant que cette place, la banque l’a perdu de vue depuis 7 ans.

Une belle prouesse avec laquelle s’ajoute le fait que depuis 2012, aucun trio tricolore ne s’est retrouvé sur les plus hautes marches pour ainsi dire qu’après une décennie, 2021 a fait figure d’exception avec BNP Paribas, Lazard et Rothschild&Co.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top