La monnaie unique européenne a mis deux ans pour retrouver sa marque par rapport à la livre britannique

Gros plan sur les pièces et les billets de l’Union européenne

D’après les analystes, la crise sanitaire n’a pas manqué de mettre l’euro dans une situation peu confortable par rapport à la livre britannique. Du moins, durant ces deux dernières années puisqu’aux dernières nouvelles, la monnaie unique européenne est finalement parvenue à reprendre le dessus en partie, grâce à la politique monétaire de la BCE.

À travers une comparaison des banques centrales, il serait facile de déduire que sous l’influence de l’inflation, ces institutions financières sont de plus en plus nombreuses à étudier la piste du resserrement de leur politique monétaire se manifestant à travers la hausse des taux directeurs.

Ainsi, certaines d’entre elles y réfléchissent encore si d’autres ont déjà franchi les pas. Mais dans tous les cas, les analystes s’accordent à dire que l’impact de chaque choix se fait sentir auprès de l’unité monétaire de la juridiction concernée.

Les décisions prises récemment par la BCE et la BoE illustrent bien les faits en permettant à la monnaie unique européenne de retrouver son dynamisme par rapport à la livre britannique.

L’euro retrouve du poil de la bête

Comme susmentionnés, les impacts de la pandémie du coronavirus se sont répercutés sur la monnaie unique européenne. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur le fait que depuis le début de la crise, l’euro a perdu du poids face à la devise nationale du Royaume-Uni.

Concrètement, l’euro a fait une chute considérable pour se retrouver à son plus bas niveau par rapport à la livre sterling en s’établissant à 82,85 pence depuis février 2020. Soit, deux ans d’évolution dans cette posture peu confortable puisqu’une récente reprise de dynamisme a permis à l’euro de redresser la barre.

En effet, la devise européenne a récemment effectué un rebond considérable de 0,64% à 83,79 pence pour lui permettre de reprendre le dessus sur la livre. Une bonne nouvelle pour les pays membres de la zone euro qui peuvent également se targuer de dire que cette reprise est encore plus impressionnante par rapport à la monnaie américaine étant donné le saut de 0,71% à 1,138 4 dollars pour un euro.

Sous l’influence des politiques monétaires

Aux yeux des analystes, ce rebond de l’euro s’explique à travers l’influence du choix de politique monétaire de la Banque centrale européenne et de la Bank of England qui, chacun de leur côté a adopté des mesures liées à l’inflation.

Pour ce qui est de la BoE par exemple, la voie empruntée est celle du resserrement selon Ian Stewart indiquant que :

Les vaccins ont atténué l’impact de la vague Omicron, donnant à la Banque d’Angleterre le feu vert pour relever les taux d’intérêt pour la deuxième fois en six semaines.

Ian Stewart

Cet analyste rattaché au cabinet Deloitte estime même que deux autres décisions allant dans ce sens devraient intervenir cette année en notant que la dernière fois, le taux directeur de la BoE a été relevé de 25 points à 0,5% pour faire face à une inflation qui a atteint son niveau le plus élevé jamais enregistré en trois décennies.

Ainsi, la tendance est désormais à la hausse au Royaume-Uni tandis que dans la zone euro, la BCE a choisi de maintenir son taux directeur à son plus bas niveau, malgré l’inflation portée principalement par l’explosion des prix de l’énergie selon Christine Lagarde soulignant que pour cette raison :

L’inflation devrait rester élevée à court terme.

Christine Lagarde

Deux politiques différentes qui ont permis à l’euro de se rattraper selon les experts.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top