Les factures d’opérateurs de communication électronique sont ajoutées à la liste des prélèvements autorisés sur le Livré A

Siège de la Banque de France.

Depuis plusieurs années, pas moins de cinq catégories de prélèvements sont autorisées sur le Livret A. Et à travers le Journal officiel, le gouvernement a fait savoir qu’une nouvelle ligne vient d’être ajoutée à la liste dans le but ultime d’encourager les ménages à soutenir la croissance de l’économie française.

Pour la France, le marché intérieur est l’un des leviers majeurs de l’économie qui repose en grande partie sur la consommation. Les Français ont tendance à laisser leur argent dans différents comptes dont les livrets d’épargne réglementés au lieu de les réinjecter dans l’économie réelle, pour en assurer la croissance.

Pour cette raison, l’État a mis sur pied des stratégies incitant les ménages à utiliser leurs épargnes. L’une d’elles consiste à autoriser des prélèvements sur ces comptes. D’ailleurs, une nouvelle ligne est récemment ajoutée à la liste des opérations autorisées sur le Livret A, les factures d’opérateurs de communication électronique.

L’épargne continue de grossir

Il va sans dire qu’en autorisant les prélèvements sur les comptes d’épargne, le gouvernement a prévu de voir une plus grande partie de l’argent des Français réinjectée dans l’économie réelle à travers la consommation. Toutefois, force est de constater que depuis l’apparition du coronavirus, la nature prudente des ménages a tendance à se renforcer pour les inciter à préserver encore plus leurs revenus.

La Banque de France en donne la preuve en indiquant que la crise sanitaire a entraîné un surplus d’épargne de 200 milliards d’euros entre fin 2019 et mi-2021. Soit, à hauteur de 86 milliards d’euros en dépôts bancaires rémunérés et à 114 milliards en dépôts à vue. Avec cet excédent, les ménages totalisent 12 400 milliards d’euros d’épargne brute sur la période pour :

  • Une moyenne de 27 600 euros par Français en matière de dépôts à vue et de comptes rémunérés ;
  • Un patrimoine médian de 163 000 euros.

Le gouvernement renforce sa stratégie

D’après les calculs de la Banque de France, 20% de ces épargnes cumulées entre fin 2019 et mi-2021 suffiraient à assurer un taux de croissance de l’économie française à hauteur de 6% d’ici 2023. La question est de savoir si les Français sont disposés à reprendre le chemin de la consommation en puisant dans leurs placements.

Ce qui est désormais envisageable selon l’Insee constatant un regain de confiance auprès des ménages. Pour optimiser cette chance, le gouvernement a jugé bon d’adopter une mesure qui devrait les encourager davantage. En ce sens, l’exécutif a choisi d’intégrer le Livret A au cœur de sa stratégie en ajoutant les factures d’opérateurs de communication électronique à la liste des prélèvements autorisés pour ce livret réglementé.

Non pas sans raison puisque ce choix permettrait d’influencer les 55,7 millions d’individus titulaires qui se doivent de solliciter les services d’un site comparateur banque pour découvrir l’établissement disposé à donner leur accord pour ce genre d’opération. Le fait est qu’en fonction de leur condition de commercialisation, chaque enseigne est libre de proposer ou non les prélèvements de ce genre en faisant le tri entre les différentes catégories autorisées par la loi. À savoir :

  • Le paiement des impôts, des factures d’énergie et des loyers des logements sociaux ;
  • Le versement des prestations sociales et des pensions de retraite.
Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top