Starling Bank : une stratégie inattendue pour son implantation en France

Ajout de la carte Revolut Visa dans le portefeuille numérique Apple Pay

Revolut et N26 voyaient déjà poindre un autre concurrent sérieux sur le marché français, mais il n’en sera rien finalement. En effet, pour son implantation dans l’Hexagone, Starling Bank ne compte pas marcher sur les platebandes de ses consœurs. Ce serait plutôt la fintech Treezor qui aurait quelques soucis à se faire.

Une tout autre approche

La notoriété de Starling Bank au Royaume-Uni n’est plus à faire. Mais pour son arrivée en terres françaises, elle ne compte pas miser sur cette popularité et souhaite même faire profil bas. Elle ne devrait donc pas s’afficher aux côtés des noms déjà reconnus comme Revolut ou N26 sur un comparatif néobanque. Ce qui ne veut pas dire qu’elle va rester inactive une fois installée.

En effet, les opérations qui seront menées en France par la banque dématérialisée britannique seront d’une toute autre nature. En effet, plutôt que d’exercer le métier de banquier dans le sens conventionnel du terme, elle chercherait surtout à développer des outils financiers à mettre au service des Français, aussi bien les particuliers que les TPE/PME.

Par « outils », il est question d’API, lesquels regroupent des moyens de paiement, des algorithmes d’analyses financières ou encore des cartes de crédit, entre autres. Starling Bank veut donc se poser en prestataire de services dont les cibles prioritaires sont les commerçants, à la fois ceux en boutique physique et ceux qui sont en ligne.

Ce type de services est déjà proposé par Treezor, une startup financière appartenant depuis peu à Société Générale.

Le rendez-vous est pris pour 2022

Forte de son succès outre-Manche, cette néobanque anglaise a donc fait le choix de s’implanter dans l’Hexagone, mais pas de manière précipitée. Elle est pour le moment occupée à recruter ceux qui vont travailler en France. Son installation en territoire français devrait être définitivement actée d’ici début 2022.

Pour information, Starling Bank peut s’enorgueillir de figurer parmi les néobanques européennes qui sont déjà rentables. Cette rentabilité renforce la confiance des investisseurs auprès desquels la banque a récolté en mars dernier près de 397 millions d’euros. À l’heure actuelle, la licorne britannique pèse aux alentours de 1,9 milliard d’euros.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top