La stabilité financière britannique menacée par un potentiel retournement des marchés financiers

Célèbres bâtiments du quartier financier de Londres, Royaume-Uni

Dans son rapport sur la stabilité financière pour le 3e trimestre 2021, la Banque d’Angleterre pointe du doigt la valorisation des actifs, qui dépasse nettement son niveau historique. Si ses prévisions d’inflation supérieure à 4 % jusqu’au deuxième trimestre 2022 sont avérées, une correction brusque des marchés financiers pourrait avoir des conséquences dramatiques.

La Banque d’Angleterre prévient d’un risque de krach boursier

Les taux d’intérêt faibles affichés par les comparateur banques et la reprise économique depuis le début de l’année ont poussé les investisseurs à prendre des risques plus importants. La Bank of England (BoE) s’inquiète ainsi du niveau élevé des valorisations actuelles sur plusieurs marchés par rapport aux niveaux habituels. Elle déclare

Redouter une baisse brutale, notamment en cas de variation marquée des taux d’intérêt, ainsi que l’inflation et des perspectives de croissance.

La banque centrale britannique alerte d’ores et déjà au sujet de « signes de relâchement » des conditions d’octroi de crédits et de hausse des risques chez quelques banques d’investissement.

Important Or, ces pertes pourraient à la fois impacter la stabilité du système financier national et l’économie dans son ensemble.

La BoE appelle également à

La mise en place rapide d’un cadre réglementaire pour les cryptomonnaies

, en plein essor, bien qu’elles représentent pour l’heure un moindre danger pour la stabilité financière.

La politique monétaire de la BoE pourrait se durcir dès le début de 2022

Dans son rapport, elle se dit en outre

Préoccupée par le niveau d’endettement inédit des PME qui ont souscrit aux aides gouvernementales pour faire face à la crise sanitaire.

La majorité de ces entreprises n’avaient pourtant jamais eu recours au prêt et certaines n’auraient pas satisfait aux critères imposés par les banques pour un crédit classique. Avec la fin du support de l’État, l’institution craint une multiplication des faillites.

De plus, l’inflation devrait franchir la barre des 4 % avant fin 2021 et Huw Pill, le nouveau chef économiste de l’institution, estime qu’

Elle devrait rester élevée jusqu’au deuxième trimestre 2022.

Huw Pill

Autre problème, l’envolée des cours du gaz naturel va continuer de peser sur les prix, considérant la forte dépendance du Royaume-Uni à cet hydrocarbure.

La vision pessimiste de la Banque d’Angleterre pourrait ainsi conduire à un resserrement de sa politique monétaire plus tôt que prévu avec une croissance du taux directeur dès le début de l’année 2022.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top