Les États cherchent à adopter un système de contrôle dédié aux cryptomonnaies jugées incontournables, mais à risques

Personne méconnaissable utilisant son ordinateur portable et le commerce Bitcoin.

Ces dernières années et notamment depuis l’apparition du coronavirus accélérant le recours à la digitalisation, les cryptomonnaies ont vite fait de renforcer leur position dans le monde financier et le quotidien de la population. Un élément incontournable, mais à risques selon les autorités cherchant à mettre sur pied des systèmes permettant de le contrôler.

Le temps est révolu où l’usage des cryptomonnaies se limitait au trading et à la spéculation. Ces monnaies numériques ont obtenu leur ticket pour faire partie intégrante des usages courants du monde financier et de la population mondiale en profitant de la démocratisation de la digitalisation portée par la crise sanitaire pour accélérer leur évolution.

Un phénomène de société qui n’est pas près de s’estomper selon les analystes découvrant cependant que cette accélération n’est pas sans risques pour les utilisateurs, les banques et les États expliquant le choix des autorités à adopter un système de contrôle dédié à ces monnaies numériques.

Incontournables, mais …

Désormais intégrées dans les mœurs, les cryptomonnaies sont devenues incontournables dans le monde d’aujourd’hui et de demain. La preuve en est que de nombreux pays cherchent les moyens de les intégrer dans leur système financier en se fixant pour objectif d’en faire des devises en monnaies numériques de banques centrales.

D’ailleurs, il faut préciser que certaines nations ont déjà pris de l’avance en prenant en exemple le cas :

  • De la Chine qui a enclenché la phase test à Shenzen en proposant aux 50 000 résidents de cette ville de transformer leur salaire en yuans numériques (e-yuans) ;
  • Du Salvador, un pays de l’Amérique centrale qui a fait du Bitcoin sa monnaie officielle au même titre que le dollar américain.

Pour d’autres à l’instar des États-Unis et de l’Europe, ils étudient le sujet depuis des années en notant qu’en ce qui concerne le Vieux Continent, la Banque centrale européenne (BCE) a déjà dévoilé un plan détaillé en 2020 pour la mise en place d’un euro numérique.

Et les États ne sont pas les seuls à s’y mettre puisque d’autres acteurs sont aussi de la course si ce n’est que d’énumérer les opérateurs de cartes bancaires comme Mastercard et Visa qui ont décidé d’intégrer certaines catégories de cryptomonnaies dans leurs services.

…Pas sans risques

Il va sans dire que la démocratisation des cryptomonnaies marque un tournant majeur de l’univers financier. Toutefois, les observateurs s’accordent à dire que son évolution accélérée n’est pas sans risques notamment à cause de leurs caractères changeants, incontrôlables, sans frontières, rétifs à l’autorité ou encore sans transparence.

Pour étayer ces dires, ces expertes ont ainsi procédé à une comparaison des banques pour leur permettre de découvrir que les enseignes misant sur une cryptomonnaie à caractère fluctuant comme le Bitcoin ne peuvent espérer que deux issues possibles, perdre toute sa mise ou gagner beaucoup.

En regardant du côté des États, ces spécialistes ont évoqué le fait qu’à cause de caractéristiques susmentionnées, les cryptomonnaies feront perdre à ces derniers le contrôle, la stabilité et la souveraineté de leur monnaie. À ce propos, la Chine, ayant testé le système, est bien placée pour dire que :

Les cryptos perturbent l'ordre économique et financier et favorisent les risques de crimes, de blanchiment et d'atteintes à la sécurité des biens du grand public.

Même son de cloche au Salvador qui a détecté :

Une faille du système qui a permis à des traders de s'enrichir en toute légalité et aux frais de l'État.

De quoi, inciter les autorités à adopter des mesures et à réfléchir sur la mise en place d’un mécanisme permettant de contrôler le système en prenant en exemple la Chine qui, à fin septembre 2021, a déclaré que toutes les transactions en cryptomonnaies sont illégales. Aux États-Unis, un décret est à l’étude en vue d’un encadrement des cryptos.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top