Des enseignes bancaires européennes œuvrent pour une protection renforcée des données

Bâtiment de la banque Européenne.

Pour certaines banques européennes, il n’est plus question de confier aveuglément la protection de leurs données bancaires à des géants américains du cloud. Pour le dire, il suffit de prendre en compte le fait que ces dernières ont formé une coalition dans le but ultime de donner le jour à un standard public européen dans ce domaine.

À travers une comparaison banque, Commerzbank a découvert que pour la majorité des institutions bancaires européennes, le stockage et la protection des données sont confiés à des entreprises américaines telles que Google, Microsoft ou Amazon. Des géants du cloud qui sont cependant soumis au Cloud Act adopté par le Congrès américain à la date du 8 mars de 2018.

Une raison suffisante pour inciter les dirigeants de la Commerzbank à créer, en 2019, l’European Cloud User Coalition (ECUC). Cette alliance entre des banques européennes qui ont décidé de s’affranchir du joug de ce système en cherchant, dans un premier temps, à créer une nouvelle ligne de conduite qui devrait permettre à ses membres de se reposer sur un cloud plus respectueux.

Les règles ont changé auprès des géants américains du cloud

Voilà des années que la majorité des banques européennes confient le stockage et la protection de leurs données financières à des entreprises américaines sans avoir à se faire trop de soucis. Du moins, jusqu’en 2018 où un nouveau dispositif a été adopté par le Congrès américain en faisant allusion au Cloud Act.

En effet, l’entrée en vigueur de cette nouvelle mesure a aussi signé l’arrêt d’une période d’accalmie pour les établissements bancaires européens. Ce, pour la simple raison que cette loi a ouvert la voie aux services de renseignement de l’Oncle Sam pouvant désormais puiser les informations stockées sur les serveurs des fournisseurs de services cloud computing et des opérateurs télécoms aux États-Unis et partout ailleurs.

Tout cela pour dire que les règles ont changé auprès des géants américains du cloud qui ne sont désormais plus en mesure d’assurer pleinement leur mission.

L’European Cloud User Coalition pour rectifier le tir

Pour les banques européennes, il est hors de question que leurs données soient à la merci des agents de renseignements américains. Ce qui explique la décision du groupe allemand Commerzbank à créer en 2019 l’European Cloud User Coalition pour rectifier le tir. À Markus Chromik, Chief Risk Officer de l’enseigne d’expliquer l’objectif de cette initiative :

L’ECUC doit s’assurer que les exigences européennes en matière de protection des données et d’externalisation des services bancaires sont respectées, même si nous sous-traitons à des sociétés américaines.

Markus Chromik

Et d’ajouter :

Le but ultime de l’alliance est de lancer un cloud public dédié au secteur bancaire et financier, adossé pourquoi pas au projet Gaia-X.

Markus Chromik

Pour y parvenir, l’ECUC entend ainsi ouvrir la voie à la création d’un règlement standard qu’un service cloud opérant dans le secteur financier doit respecter en misant essentiellement sur deux éléments majeurs :

  • Le Règlement général de la protection des données (RGPD) ;
  • L’adoption du RGPD par rapport au Cloud Act.

À la coalition de préciser :

Ces normes devront servir de fondement à chaque contrat signé avec un fournisseur de cloud et rendre les institutions financières plus indépendantes dans leur sélection de technologies, renforçant ainsi la concurrence.

À noter également que jusqu’ici, l’ECUC est formée par 13 enseignes bancaires européennes dont Unicredit, Erste Bank, Bawag, Swedbank et Allied Irish Banks parmi les plus récentes à faire partie de la liste.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top