Les primes accordées en 2021 pourraient grimper jusqu’à 35% pour les salariés des banques et des fonds de Wall Street

JP Morgan Chase and Co. est la plus grande banque des États-Unis.

Les primes accordées en 2021 pourraient grimper jusqu’à 35% pour les salariés des banques et des fonds de Wall Street. C’est ce qui ressort du rapport prévisionnel récemment publié par le cabinet d’étude Johnson Associates profitant de l’occasion pour mettre en exergue les éléments lui permettant de tabler sur un aboutissement aussi positif.

Dans le cadre de ses études, le cabinet Johnson Associates a procédé à une comparaison des banques en se fixant pour objectif de dresser une estimation des bonus qui devraient être accordés aux salariés du secteur financier de Wall Street à la fin de l’année 2021.

En publiant les résultats de ses analyses, ce consultant en ressources humaines basé à New York a ainsi démontré que la saison est plutôt prometteuse pour ces derniers qui peuvent s’attendre à des récompenses plus qu’encourageantes en affichant une croissance pouvant atteindre la barre des 35% pour certains d’entre eux.

Une bonne nouvelle qui s’explique essentiellement à travers les très bonnes performances réalisées depuis le début de l’année selon les auteurs de cette étude.

Le secteur a retrouvé son dynamisme

L’industrie financière affiche une santé de fer qu’il était difficile d’imaginer l’an dernier.

C’est en cette phrase qu’Alan Johnson, l’homme à la tête du cabinet Johnson Associates partage son point de vue concernant le marché financier de Wall Street qui, après la sous-performance enregistrée en 2020, a retrouvé son dynamisme depuis début 2021 une fois porté par la reprise économique.

En entrant dans les détails, l’agence a fait savoir que ce phénomène concerne aussi bien les marchés actions que le domaine de la gestion d’actifs en passant par les hedge funds et le capital-investissement. Ce, en précisant que dans le lot, la banque d’investissement est celle à afficher les meilleures prouesses en multipliant les opérations de M & A et les introductions en Bourse au deuxième trimestre.

Pour illustrer, Johnson Associates a pris en exemple le cas de JP Morgan qui a doublé son résultat net et celui de Goldman Sachs qui a vu ses bénéfices progresser à hauteur de 50%.

Les récompenses sont prometteuses

Comme susmentionné, Johnson Associates s’est donné pour mission de fournir une estimation des primes des salariés des fonds et des banques de Wall Street pour la saison 2021. Et en prenant compte de l’excellente performance du secteur enregistrée au deuxième trimestre, Alan Johnson estime que les récompenses seront prometteuses pour ces derniers qui peuvent compter sur la reconnaissance des employeurs en rappelant que :

Les firmes de Wall Street savent traditionnellement récompenser les bons résultats.

Alan Johnson

Ainsi, ces collaborateurs peuvent s’attendre à une croissance d’au moins 10% dans tous les métiers. Du moins, pour la majorité puisque la banque de détail pourrait être exclue de la liste selon les auteurs de ce rapport constatant un léger retard de la reprise des activités dans ce domaine.

Et puisqu’il s’agit d’une moyenne, inutile de préciser que des disparités peuvent exister avec une augmentation de :

  • 20 à 25% sur le marché actions ;
  • 30 à 35% auprès des banques d’affaires ;
  • 10 à 15% du côté de la gestion d’actifs, du capital-investissement et des hedge funds.

De quoi donner le sourire aux bénéficiaires qui, rien qu’avec une hausse de primes de 10%, peuvent s’attendre à empocher 184 000 dollars, à un niveau proche du record établi en 2006 à 191 400 dollars.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top