JP Morgan et Goldman Sachs exigent la fin du télétravail

Gratte-ciel de la banque Goldman Sachs

Aux États-Unis, des banques souhaitent que le télétravail soit abrogé rapidement pour permettre le retour des employés au bureau. Elles ont indiqué que ce mode de travail nuit à la culture d’entreprise, mais elles ont également peur de rater des affaires. Au contraire, en Europe, bon nombre de banques plaident en faveur du télétravail.

Si le travail à distance est pleinement en vogue sur le vieux continent, outre-Atlantique, JP Morgan et Goldman Sachs souhaitent que leurs salariés reviennent travailler aux bureaux dès le mois de juin prochain. Il faut dire que les deux géants de Wall Street n’ont jamais été fans du télétravail. Le patron de Goldman Sachs, David Solomon, est même allé jusqu’à qualifier cette façon de travailler d’« aberration » dans une interview relayée sur des sites de comparaison des banques.

Goldman Sachs s’attend à ce que tous ses employés reviennent travailler sur site à partir du 14 juin à New York et du 21 juin à Londres. Du côté de JP Morgan, les bureaux aux États-Unis ont rouvert ses portes depuis le 17 mai dernier, sur la base du volontariat.

Nuisible à la culture d’entreprise

La raison pour laquelle Goldman Sachs et JP Morgan plaident pour le retour au bureau est qu’ils souhaitent mettre la pression sur l’industrie financière, au moins aux États-Unis. Deutsche Bank s’attend aussi au retour de ses salariés outre-Atlantique d’ici le mois de juillet prochain, pour l’ouverture de son nouveau siège à Manhattan. Pour sa part, la Bourse de New York va lever progressivement les contraintes d’accueil pour les traders dès ce mois-ci.

Goldman Sachs et JP Morgan sont très attachées à la culture d’entreprise, raison pour laquelle ils sont réticents au télétravail. Le patron de JP Morgan, Jamie Dimon, a déclaré que :

Le télétravail, ça ne marche pas pour les jeunes. Et ce n'est pas bon non plus pour la génération d'idées spontanées ni pour la culture d'entreprise.

Jamie Dimon

Les deux groupes américains sont d’autant plus réfractaires au travail à distance, car cela leur aurait fait rater des deals. En effet, selon le patron de JP Morgan, à cause de ce mode de travail, certains de ses salariés n’auraient pas mené à bien leurs missions, car ils ne sont pas déplacés pour voir des clients, contrairement à leurs concurrents.

Vers une restructuration du mode de fonctionnement

En Europe, la tendance est différente. Les banques européennes semblent apprécier le télétravail, certains d’entre eux souhaiteraient même basculer dans un nouveau mode de fonctionnement, avec un système de télétravail organisé. C’est notamment le cas de la Société Générale qui a récemment signé des accords avec les syndicats afin de permettre à ses employés de travailler à distance 2 à 3 jours par semaine. À directeur général de la banque au logo rouge et noir, Frédéric Oudéa, de déclarer :

Tout le monde a besoin de ce sentiment d'appartenance à un groupe, à une communauté, avec des échanges sur le lieu de travail. Mais il faut aussi savoir s'adapter. Et offrir davantage de flexibilité aux collaborateurs, c'est aussi un moyen d'être plus attractif en tant qu'employeur.

Frédéric Oudéa

Même son de cloche du côté d’ING. Le patron de la banque hollandaise a indiqué qu’il souhaitait permettre à ses salariés de recourir au télétravail la moitié du temps. UBS souhaiterait également modifier son mode de fonctionnement en offrant la possibilité à ses employés de travailler à distance à l’avenir, et pas seulement en attendant que la crise sanitaire prenne fin. Même tonalité chez HSBC, bien que la direction de la banque britannique ait noté une baisse de productivité chez ses salariés en télétravail.

Qui plus est, le recours au télétravail permettrait aux banques de réduire leurs dépenses grâce à la libération de nombreux mètres carrés de bureaux.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top