En excellente santé, BNP Paribas œuvre pour une prise de participation auprès d’Orange Bank et FloaBank

Logo de BNP Paribas sur leur agence rue de Rivoli à Paris, France.

Ces dernières semaines ont été particulièrement mouvementées pour le secteur bancaire tricolore. Du moins, si l’on tient compte des changements qui se préparent pour certains professionnels du domaine en faisant notamment allusion à BNP Paribas se fixant pour objectif de ramener Orange Bank et FloaBank sous sa bannière en s’ajoutant à a la liste des acquéreurs potentiels.

Pour certains observateurs, un simple comparatif banque a permis de découvrir que parmi les enseignes bancaires opérant en France, BNP Paribas fait partie des acteurs à faire preuve d’une résistance particulière face à la crise. Mieux encore, ses principaux indicateurs de performance ont même démontré que l’enseigne est en excellente santé si ce n’est que d’énumérer la solidité de sa position financière ou encore l’importance de son produit net bancaire.

Ce qui explique en outre son penchant pour le rachat dans sa stratégie de croissance en faisant allusion à ses ambitions de prise de participation auprès de FloaBank et Orange Bank.

Des vues sur FloaBank et Orange Bank

Pour mémoire, BNP Paribas a dernièrement annoncé qu’après le plan 2020, sa stratégie de croissance est en voie de redéfinition. Ce qui ne l’empêche pourtant pas d’avoir des vues sur FloaBank et Orange Bank si l’on tient compte du fait que l’enseigne figure dans la liste des concurrents pour une éventuelle prise de participation auprès de ces deux établissements. Non pas sans raison puisque ce rachat lui permettrait :

  • D’avoir la mainmise sur un expert des paiements fractionnés et ses 3 millions de clients (FloaBank) ;
  • De récupérer la marque Orange Bank et ses 1,2 million de détenteurs de comptes.

Pour espérer mettre les chances de son côté, BNP Paribas se doit ainsi, de garder une longueur d’avance sur Société Générale et Crédit Agricole pour le rachat d’Orange Bank et sur l’espagnol Santander et la Banque Postale pour FloaBank.

À noter qu’en ce qui concerne cette dernière, une offre définitive pour un rachat de 50% ou plus a été déposée récemment. Après quoi, ce serait celle dédiée à Orange Bank.

Les atouts nécessaires pour deux acquisitions

Selon les analystes, BNP Paribas se doit d’avoir une santé financière et économique bien solide pour s’aventurer à acquérir deux enseignes bancaires à la fois. Ce qui est d’ailleurs le cas puisqu’en effectuant un comparatif banque, ils ont découvert que le groupe dispose des atouts nécessaires pour ces acquisitions. Ainsi, ces observateurs ont jugé utile de mettre en exergue les principaux indicateurs pointant dans ce sens :

  • Un des coûts du risque les plus bas du secteur bancaire ;
  • Une résistance aux stress tests de 1,94 contre 3,08 pour la moyenne des banques européennes ;
  • Une position financière solide avec un ratio CET 1 de 12,1% ;
  • Des liquidités de 309 milliards d’euros avec 12 mois de visibilité ;
  • Un produit net bancaire de 44,6 milliards d’euros.

Et la liste est longue, mais l’on peut également y ajouter ses engagements à hauteur de 90% auprès des pays riches à travers le monde en faisant allusion à la France, l’Italie, l’Allemagne et le Luxembourg sans parler des autres pays européens, de l’Asie-Pacifique et de l’Amérique du Nord.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top