La crise sanitaire a entrainé des pertes modérées pour les banques européennes

Euro sign au siège de la Banque centrale européenne dans la soirée, quartier des affaires à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne.

Alors que la fin de la crise sanitaire semble se rapprocher, l’heure est au bilan pour les banques du vieux continent. Ces dernières s’en sortent plutôt bien, par rapport à la crise financière survenue en 2008, grâce notamment aux règlementations imposées par la Banque centrale européenne il y a plus de dix ans de cela ainsi qu’à ses mesures de soutien.

Les banques du vieux continent ont fait face à une rude crise économique à cause de la pandémie du covid-19, comme en ont fait état des articles parus sur des sites de comparaison des banques. Mais ces enseignes bancaires ont déjà eu affaire à une telle crise en 2008. À l’époque, les pertes financières avaient été très lourdes, les banques ayant eu beaucoup de mal à s’en relever. Mais en 2020, elles ont été moins exposées, notamment grâce aux règlementations en matière de réserve de liquidités imposées par la Banque centrale européenne à la suite de la crise économique de 2008.

Mais la crise économique entrainée par la pandémie du covid-19 a mis en lumière la nécessité d’entamer une mue numérique pour les banques classiques.

Des retombées financières moindres

Les banques européennes s’en sont plutôt bien sorties l’année dernière. Certes, les professionnels du secteur ont noté une baisse des bénéfices et une hausse du coût du risque en 2020, mais l’économie retrouve progressivement son niveau d’avant crise. Ce sont les banques en relation avec Archegos qui ont subi les pertes les plus importantes. Pour rappel, ce hedge fund a vendu à prix dérisoire à Wall Street des milliards d’euros d’actifs, entrainant de lourdes pertes pour ses partenaires. Mais ici encore, les pertes sont modérées pour les banques européennes.

À l’unanimité, les experts financiers s’accordent à dire qu’une brusque dégradation des actifs bancaires est peu probable. Qui plus est, les banques du vieux continent restent sur le qui-vive et ne devraient pas accorder des prêts à des emprunteurs ou des projets risqués.

Quand bien même, une banque se mettait à accorder des financements à outrance, elle se ferait rapidement épingler par le régulateur financier européen. Avec la fin de la crise sanitaire qui semble enfin pointer à l’horizon, le défi pour les enseignes bancaires européennes pour subsister sur le long terme est d’achever rapidement la digitalisation de leurs services financiers.

Entamer rapidement une transformation numérique

Les habitudes bancaires des particuliers en Europe sont en train de changer. Dans ce nouveau monde connecté, les consommateurs ont pris l’habitude de tout faire depuis leur smartphone, y compris gérer leur compte bancaire. En effet, les clients bancaires apprécient aujourd’hui checker leur compte depuis leur téléphone portable. Faisant sous-entendre à des professionnels du secteur que les banques qui opèrent une lente mue numérique pourraient ne pas pérenniser durablement sur le marché.

Ils rajoutent que les enseignes bancaires pouvant espérer réussir à l’avenir doivent avoir une solide culture numérique. Elles devront notamment disposer d’un système informatique apte à contrer les piratages.

Force est de constater que les banques du vieux continent semblent aujourd’hui être en bonne voie quant à leur transformation digitale. Une mue entamée rapidement face à l’émergence des banques en ligne et des néobanques que beaucoup d’experts financiers considèrent comme les banques de demain.

Quoi qu’il en soit, avant de contester l’hégémonie des établissements bancaires classiques, les banques 2.0 doivent d’abord réussir à être rentables. Comme le notent les analystes, certaines banques en lignes et néobanques comptabilisent actuellement plus de clients que les enseignes bancaires traditionnelles, mais elles n’arrivent toujours pas pour autant à dégager une rentabilité.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top