Banques en ligne : ce qu’il faut savoir avant d’ouvrir un compte

une personne tenant une carte bleu en face d'une tablette

Actuellement, les banques en ligne sont très présentes dans le quotidien des consommateurs et elles sont plus simples et moins chères. Le 2 novembre dernier, Orange a annoncé l’arrivée sur le marché de sa banque mobile qui proposera des tarifs très agressifs. Pour les consommateurs, il convient ainsi d'arbitrer entre une « néobanque » et une « cyberbanque » affiliée à un groupe bancaire ou d’assurance. Une façon très facile pour bien choisir reste la comparaison des offres.

Les banques en ligne existantes

Le client peut faire un comparatif banque en ligne qui lui convient le mieux et répondant le plus à ses besoins. Différents sites proposent des comparateurs pour permettre au client de se renseigner sur les offres de chaque établissement.

Les clients auront le choix entre plusieurs « cyberbanques » dont les principaux acteurs en France sont des filiales des banques françaises : BforBank (Crédit agricole), Fortuneo (Crédit Mutuel Arkea), Agence Directe, Boursorama Banque (Société Générale), Monabanq (Crédit mutuel-CIC), l’Agence en ligne, Hello Bank! (BNP Paribas) ou ING Direct (ING). Deux établissements sont rattachés à des compagnies d’assurance comme Allianz et Axa.

Important Outre ces acteurs de référence, le marché devra encore s’étoffer avec l’arrivée, prévue pour l’automne 2018, de la banque en ligne de la Poste.

Ses atouts ? Un interlocuteur physique, simplicité de la remise de chèques, livret d’épargne, possibilité de déposer des espèces dans un réseau d’agences en cas de besoin.

Côté « néobanques », les options sont également multiples. Parmi celles-ci, Soon lancé par AXA Banque (accessible sur mobile uniquement), Compte Nickel (racheté par BNP Paribas et commercialisé dans les bureaux de tabac), ou encore C-zam du groupe Carrefour. Orange Bank, tout comme Carrefour, n’est pas en reste : elle jouera sur deux les tableaux via son réseau de points de vente où seront d’ailleurs formés des conseillers dédiés à l’accueil de la clientèle bancaire.

Quelles sont les conditions d’accès et d’utilisation ?

Les conditions d’accès varient d’une banque à une autre, par exemple ;

  • l’utilisateur doit effectuer un versement minimum mensuel et éviter un prélèvement de frais ;
  • ou disposer d’un revenu mensuel minimum que ce soit pour obtenir une carte bancaire gratuite ou pour ouvrir le compte.

À titre d’exemple, Fortuneo, Hello Bank!, Boursorama et BforBank exigent des revenus minimums allant de 1 000 à 1 600 €. Par contre, ING Direct ne demande que 1 200 € de versement mensuel minimum.

Tandis que pour les autres, il suffira à l’usager d’être âgé de plus de 18 ans, d’avoir une résidence en France et d’assurer le versement initial de quelques centaines ou dizaines d’euros.

Quant aux conditions d’utilisation, les frais sont peu coûteux pour les clients, car les banques en ligne se font payer sur les transactions comme celles réalisées via carte bancaire. Une activité minimale sur le compte est exigée par certaines banques. À défaut, un prélèvement des frais annuels ou mensuels se fera sur le compte. Les frais prélevés varient selon le type de carte bancaire et les organismes.

Par exemple, le montant minimal de dépenses annuelles par carte s’élève à 900 € chez Axa Banque. Chez Soon, le montant est identique, mais trimestriel. Pour maintenir la gratuité de leurs cartes bancaires, N26 exige 9 achats par trimestre et Orange Bank 3 achats par mois.

Pour le dépôt d’espèces, quelques-unes des banques comme Agence Directe, l’Agence en ligne, Hello Bank! et Soon autorisent les dépôts d’espèce dans leurs agences, les autres par courrier comme Axa banque, Soon, L’Agence en ligne, Hello Bank!, Agence Directe. Par contre, C-zam, Boursorama, Fortuneo, ING Direct, BforBank et N26 n’acceptent pas le dépôt d’espèces.

En ce qui concerne le dépôt de chèques, il est autorisé chez certaines banques, mais dans certaines limites. Dans la majorité des cas, il est uniquement effectué par courrier. Par exemple, BforBank et Monabanq mettent à disposition du client une application de dépôt numérique permettant à celui-ci de créditer son compte avant la réception du chèque par la banque. En revanche, C-zam ainsi que N26 ne gèrent pas les chèques.

Ces opérations couteront au client trois à quatre fois moins cher par rapport à un compte en banque traditionnel.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top