Les frais bancaires pèsent sur les plus démunis

calculatrice et monnaie euro

Les clients en difficulté financière se plaignent souvent des frais incommensurables qui sont prélevés sur leur compte. À l’exception de la Banque postale, les établissements bancaires imposent des tarifications au maximum légal. Ce qui les pousse souvent à s’affronter avec les guichetiers. Une offre spécifique nommée « client fragile » est alors mise en place pour remédier à cette situation.

Le magazine 60 millions de consommateurs a effectué une investigation auprès des acteurs concernés par les tarifications bancaires. Cette étude a montré que les frais prélevés par les banques de détail entrent dans leur chiffre d’affaires. Étant donné que les tarifs se trouvent au maximum légal, les personnes à la situation financière fragile deviennent des victimes de ce mode de fonctionnement.

C’est la raison pour laquelle les banques ont mis en place une offre plus simple qui leur est destinée. Toutefois, il faut noter que la Banque postale constitue une exception parce que leur tarification est largement inférieure à celle des autres banques.

Une stratégie rémunératrice pour les banques commerciales

D’après les études menées par 60 millions de consommateurs, les prélèvements liés aux incidents de paiement constituent jusqu’à 30 ou 35% du chiffre d’affaires des banques commerciales ou des banques de détail, soit 6,5 milliards d’euros. Le résultat net atteint alors 4,9 euros avec une marge non négligeable. Étant donné que le magazine n’a pas encore publié son mode de calcul, la Fédération Bancaire déclare « ne pas comprendre » ces chiffres.

En général, les clients pensent que cette tarification est loin d’être rationnelle étant donné que la banque détient le compte et qu’elle omette de les aviser à chaque prélèvement.

Ainsi, les affrontements physiques et verbaux entre les clients et les guichetiers se multiplient dans les agences.

Les tarifications au maximum légal à l’exception de la Banque postale

60 millions de consommateurs vise surtout la « commission d’intervention » que les banques facturent lorsque le découvert est dépassé. La principale raison est que l’établissement de crédit autorise le prélèvement même si le solde du compte s’avère insuffisant. L’association déclare alors qu’ :

Elle prélève des agios proches de l'usure, et surtout une commission d'intervention de 8 euros censée rémunérer l'analyse de la situation par le conseiller.

Par ailleurs, 60 millions de consommateurs rapporte que d’après la branche bancaire de la CGT, plus de 50% des opérations se font automatiquement. De plus, ces frais n’intéressent que très peu de conseillers et leur montant est au maximum légal évalué à 8 euros, (contre 6,90 euros pour la Banque postale).

Les rejets des chèques et des prélèvements sont également sanctionnés. Concrètement, dans le cas d’un chèque sans provision en dessous de 50 euros, le tarif appliqué est de 30 euros. Si le montant du chèque dépasse 50 euros, l’erreur est facturée à 50 euros.

En effet, l’association félicite la Banque postale pour ses tarifications abordables comparées à celles des autres.

Des dispositifs pour soulager les clients en difficulté financière

La Fédération Bancaire Française (FBF) déclare par l’intermédiaire du journal Le Figaro qu’il existe des dispositifs légaux permettant d’alléger les clients dont la situation financière est fragile. Cette offre dite « client fragile » consiste à recommander à ces derniers de souscrire une offre plus adaptée et facile à gérer. Elle inclut entre autres des cartes à autorisations automatiques et des SMS d’alerte. Elle a également les spécificités suivantes :

  • Tarification mensuelle de 3 euros
  • Frais bancaires plafonnés
  • Inexistence de chéquier et d’autres moyens de paiement à risque

La FBF affirme que 3 millions de courriers ont été envoyés en 2016 afin d’avertir les clients sur les incidents répétitifs et leur proposer de souscrire l’offre « client fragile ». Cependant, 10% des clients ont répondu favorablement à cette sollicitation.

Selon la Fédération, il existe dans les agences des structures et des guides favorisant le changement des habitudes tels que les points conseils budget. Un comparatif frais bancaires peut également être utile pour que les clients puissent prendre une décision librement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 150 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top