L’essor de la banque en kit en Europe

Une personne surfant sur le web

Bankable, IbanFirst, solarisBank, RailsBank… Les banques en kit se multiplient en Europe et se positionnent sur le marché financier. Selon les experts, les nouvelles attentes des consommateurs ainsi que la règlementation seraient à l’origine de leur essor. S’appuyant sur l’innovation technologique, ces nouvelles banques en ligne accompagnent la transformation numérique du secteur bancaire. Détails !

En Europe, le développement de la banque en kit est tel que désormais, les consommateurs se demandent encore plus quelle banque choisir.

Julien Maldonato, Directeur Conseil Industrie Financière chez le cabinet d’audit Deloitte, explique pourquoi la banque en kit fait florès sur le territoire européen. En premier lieu, il associe cet essor à

L’exigence des clients à vouloir accéder à une expérience utilisateur plus agréable et plus rapide.

Julien Maldonato.

Selon le directeur, la deuxième raison réside dans l’obligation pour les établissements bancaires d’ouvrir leur système à des acteurs tiers dès l’an prochain (mesure imposée par la directive européenne relative au paiement ou DSP2).

Un modèle bancaire inédit

Contournant le modèle bancaire classique basé sur des silos verticaux, les banques en kit adoptent une logique de briques sur laquelle elles axent tout leur système.

Marko Wenthin, cofondateur de solarisBank (plateforme développant un modèle Banking-as-a-Service ou BaaS) estime que la startup n’est pas un établissement bancaire mais plutôt

Une entreprise technologique avec une licence bancaire.

Marko Wenthin.

Il renchérit en affirmant :

Nous sommes comme une boite à outils que les start-up peuvent utiliser en fonction de leurs besoins.

De fait, la jeune pousse fournit ses services financiers via des interfaces de programmation applicative (API). Les clients professionnels de l’enseigne peuvent à leur tour proposer ces services à leurs propres clients privés. Fondée pour soutenir les FinTech, solarisBank s’ouvre depuis février dernier aux e-commerçants mais également aux banques.

À l’instar de solarisBank, BBVA (Espagne) et Saxo Banque (Danemark) s’installent et progressent sur le marché financier. L’espagnol développe une plateforme API au service de l’innovation financière tandis que le danois met à la disposition des consommateurs des produits et ses services bancaires performants.

Alliance avec les acteurs bancaires traditionnels

L’open banking préconisé par la DSP2 ouvre une nouvelle fenêtre d’opportunité aux FinTech et aux néobanques qui développent leurs offres financières. Ces dernières n’hésitent pas à signer des partenariats pour déployer leurs solutions.

Linxo, FinTech française spécialisée dans l’agrégation de comptes bancaires, fournit son API Linxo Connect à des banques en ligne. Entre autres, BforBank et Fortuneo ont adopté la solution de la startup.

De son côté, solarisBank négocie avec Anytime pour un déploiement de la FinTech française sur le marché allemand.

C’est également le cas du Crédit Mutuel Arkéa qui envisage de nouer un partenariat avec la FinTech britannique Railsbank qui ambitionne de donner accès à un panel de services bancaires en utilisant seulement 5 lignes de code.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top