L’arrivée de nouveaux acteurs chamboule l’univers de la banque

Un homme, carte de crédit à la main,éfféctuant des transactions bancaires via mobile

Les poids lourds des télécoms et des services, ainsi que les start-ups de la finance viennent bousculer les institutions traditionnelles en débarquant sur le marché bancaire. L’opérateur télécom Orange a créé la surprise avec l’annonce du lancement imminent de sa banque mobile baptisée Orange Bank. Il en va de même avec le géant de la distribution Carrefour qui vient de présenter son offre C-zam. D’autre part, le Compte-Nickel vient d’être racheté par BNP Paribas.

Une menace pour les banques traditionnelles

Après une rapide comparaison banque des nouvelles offres, Orange Bank constitue une menace sérieuse pour les banques traditionnelles. Prévue arriver sur le marché au mois de juillet, la banque mobile débarque avec une offre très compétitive.

Important Les services bancaires de base sont proposés gratuitement (carte bancaire, retraits d’argent dans tous les distributeurs de billets de la zone euro, la tenue de compte à condition d’être un client actif de l’opérateur télécoms…), et ce, sans aucune condition de revenus.

L’offre comprend également un découvert autorisé. La banque mobile ambitionne notamment de devenir une banque à part entière. Elle prévoit d’élargir rapidement ses offres en proposant des produits d’assurance, un livret d’épargne rémunéré, des prêts immobiliers, et du crédit à la consommation. Elle entend toucher 2 millions de clients en dix ans.

Des offres bon marché et facilement accessibles

Le géant de la grande distribution Carrefour révolutionne également l’univers de la banque avec le compte courant C-zam. Disponible en libre-service dans les rayons de ses magasins depuis le mois d’avril, l’offre comprend un compte-courant et une carte de paiement internationale offerte sans condition de revenus.

Le tout, pour le prix de 5 euros. Des frais de tenue de compte de 1 euro par mois sont toutefois à prévoir. Les retraits d’argent en France et à l’étranger sont gratuits auprès des distributeurs de billets du réseau BNP Paribas.

En revanche, ils sont facturés 1 euro s’ils sont effectués sur les autres GAB. Certes, bon marché, l’offre demeure cependant basique et n’autorise aucun découvert. En plus, elle n’inclut ni chéquier ni possibilité de déposer de chèque. Le Compte-Nickel se présente également comme un concurrent de taille.

Important Distribué dans les bureaux de tabac, il est offert à très bas coût. Initialement destiné aux clients fragiles, généralement exclus du système bancaire, le compte peut être ouvert pour la modique somme de 20 euros par an, à payer directement auprès du buraliste.

L’offre n’inclut ni crédit ni découvert, et la gestion s’effectue en temps réel. En d’autres termes, aucun paiement ne passe si le compte n’est pas approvisionné. Depuis son lancement en février 2014, le Compte-Nickel n’a cessé de surprendre l’univers de la banque en gagnant ses clients bien plus rapidement que prévu, et ce, sans campagne publicitaire ni prime de bienvenue.

À ce jour, la fintech compte plus de 560 000 clients. BNP Paribas vient de la racheter pour plus de 200 millions d’euros.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top