La situation de la concurrence bancaire au niveau européen

Un client utilisant un DAB

En Europe, les établissements bancaires sont actuellement en pleine phase de restructuration. Cette situation offre de nouvelles opportunités à certaines banques. C’est le cas de BNP Paribas. Tirant profit des belles performances de sa banque de financement et d’investissement, la banque de la rue d’Antin est sur le point de surpasser Deutsche Bank, leader européen du secteur bancaire. Tour d’horizon !

Une décennie après le début de la crise financière, les établissements bancaires européens reprennent des couleurs. Les résultats semestriels récemment publiés révèlent en effet une amélioration significative de leurs performances.

Ce retour en forme s’est accompagné d’une restructuration étant donné que pour répondre aux exigences en capital des régulateurs, les banques européennes ont été contraintes de procéder à des choix de spécialisation.

Les établissements qui ont su se décider rapidement sont les plus grands bénéficiaires. C’est ainsi que certaines banques accélèrent leur rythme de croissance, venant inquiéter leurs concurrents.

BNP Paribas, en passe de détrôner Deutsche Bank

En matière de revenus générés en banque de financement et d’investissement (BFI), Deutsche Bank, qui est actuellement en phase de restructuration, reste le leader européen. Néanmoins, la suprématie de la banque allemande est davantage contestée par le français BNP Paribas.

Les statistiques enregistrées au deuxième trimestre 2017 en témoignent. Les revenus de BFI de BNP Paribas ont en effet progressé de 4,6%, s’établissant à 3,197 milliards d’euros. Évalués à 3,62 milliards d’euros, ceux de la banque allemande reculent quant à eux de 16%.

En matière de vente d’obligations, Deutsche Bank est même surpassée par la première banque française selon les données de Bloomberg. BNP Paribas détrône en effet l’établissement allemand de sa troisième place sur le podium européen.

Yann Gérardin, responsable de la BFI de la banque de la rue d’Antin, confie qu’ils ont l’intention d’aller encore plus loin. Selon lui

ce sont de bons résultats qui doivent nous permettre de gagner encore des parts de marché, notre travail en Europe est loin d’être terminé.

Yann Gérardin.

Quid de Barclays ?

La concurrence dans le domaine ne s’est toutefois pas estompée totalement. En dépit du fait qu’il soit grandement focalisé sur le recentrage de ses activités au Royaume-Uni et aux États-Unis, Barclays révèle son intention de rester un leader dans ce métier et d’entrer en compétition avec les établissements de Wall Street.

Il faut néanmoins souligner qu’à l’instar des banques américaines, Barclays a affiché une contre-performance au second trimestre dernier. Les revenus de la banque britannique ont en effet diminué de 15% dans les métiers obligataires et monétaires (« fixed-income).

Contrairement à Barclays, d’autres établissements (Crédit Suisse et UBS entre autres) ont par contre décidé de se retirer du secteur et de s’adonner prioritairement à la gestion d’actifs. Avec toutes ces restructurations, le marché bancaire promet de se muter.

Pour savoir quels établissements sont les meilleurs, il est recommandé de faire recours à un comparatif banques qui vous permettra de trouver rapidement l’enseigne qui vous convient le plus.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top