La cession des actifs de Diem marque la fin de l’aventure pour le projet de monnaie privée de Facebook

Le PDG de Facebook Mark Zuckerberg participe à une conférence sur les technologies web lors du G8 français dans le nord de la France.

Face à l’essor des cryptomonnaies et des moyens de paiement numériques, nombreux sont les acteurs à faire le choix de créer leur propre monnaie virtuelle. Facebook est l’un de ceux à choisir cette voie en mettant sur pied un projet qui, face à de nombreux obstacles, n’aurait cependant pas une chance d’aboutir.

Géant du numérique, Facebook est bien placé pour savoir qu’avec la démocratisation de la digitalisation accélérant le développement des cryptomonnaies, la meilleure banque pour les jeunes est désormais celle qui concentre ses activités sur les services digitaux. Y découvrant un précieux filon, l’enseigne s’est d’ailleurs fixé pour objectif d’intégrer cet univers en créant sa propre devise virtuelle.

Lancé en 2019, le projet qui devrait donner vie à la monnaie numérique Libra, rebaptisée Diem, est censé permettre aux clients de l’enseigne d’effectuer différents types de transactions financières. Mais après des années d’efforts, le groupe s’est finalement résolu à abandonner. La cession des actifs de Diem en est la preuve.

L’enseigne renonce à sa monnaie virtuelle

Comme susmentionnée, la devise numérique de Facebook a été initialement baptisée Libra pour devenir Diem par la suite. Tout cela pour en venir au fait que les yeux sont actuellement rivés sur cette dernière qui connaîtra un sort différent de ce qui était prévu selon Stuart Levey, le directeur général de l’entreprise en charge de sa gestion faisant savoir que :

La meilleure voie à suivre était de vendre les actifs du groupe Diem.

Stuart Levey

Après des années d’efforts pour permettre à cette monnaie numérique de faire son entrée sur le marché, Facebook a en effet décidé de mettre un terme au projet. La cession des actifs de Diem en est la preuve en notant que ces derniers ont d’ores et déjà trouvé un acquéreur qui n’est rien d’autre que sa banque partenaire dans le domaine des cryptomonnaies.

En effet, Silvergate Capital Corporation s’est proposé de récupérer cette part ainsi que les droits de propriété intellectuelle qui vont avec en se fixant pour objectif d’en faire une base dans un dessein visant à créer une monnaie numérique de type stablecoin qui serait adossé au dollar. À ce groupe californien de préciser :

La banque payera 50 millions de dollars en espèces et reversera environ 1,2 million de nouvelles actions à Diem pour un montant total équivalent à 182 millions de dollars.

Les obstacles ont eu le dessus

Il va sans dire que pour Facebook, cette cession de Diem marque la fin de la ruée vers la monnaie virtuelle, malgré les efforts effectués depuis le lancement du projet en 2019. Non pas sans raison parce que les nombreux obstacles qui se sont mis en travers de son chemin ont finalement eu le dessus.

À commencer par le fait que ce projet a soulevé de nombreuses craintes auprès des autorités publiques, des régulateurs financiers et des banques centrales y découvrant des menaces non négligeables les empêchant d’accorder leur feu vert. À savoir principalement :

  • Les problèmes liés à la protection des données personnelles ;
  • La lutte contre le blanchiment d’argent ;
  • La stabilité du système financier.

Et la liste est longue, mais les experts s’accordent à dire que c’est pour tenter de contourner les contraintes réglementaires que l’organisme a pris la décision d’adopter une approche moins ambitieuse en remplaçant le Libra originel par Diem qui devait être plus facile à lancer et à gérer. Une stratégie qui n’a pas donné l’effet escompté selon Stuart Levey précisant que :

Il était devenu évident au cours de nos discussions avec les autorités américaines que le projet ne pouvait pas avancer davantage.

Stuart Levey

Une situation qui intervient, alors qu’en parallèle, Facebook a vu une bonne partie de ses partenaires dans ce dessein quitter le navire si ce n’est que d’énumérer MasterCard, Visa ou PayPal.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top