Des institutions financières japonaises œuvrent pour la création d’un yen numérique

Concept de monnaie sur tablette avec hologramme

Maintenant que les cryptomonnaies sont intégrées dans les mœurs, de nombreuses institutions pensent créer leur propre monnaie numérique si certaines d’entre elles ont déjà franchi le pas. Dans cette course, le Japon fait partie des plus réticents à l’idée sauf qu’aux dernières nouvelles, le pays a aussi choisi de concentrer des efforts sur le sujet.

Ces dernières années et notamment depuis l’apparition du coronavirus garantissant l’essor des cryptomonnaies, banque en ligne et classique œuvrent pour la création de leur propre monnaie numérique pour ensuite se faire emboîter les pas par d’autres organismes ou plateformes en ligne.

Résultat, le Salvador a déjà fait du bitcoin sa devise nationale au même titre que le dollar américain si de son côté, la Chine est en phase test pour la démocratisation d’un yuan numérique. Une façon de dire que le phénomène gagne du terrain auprès de nombreux pays que même la BCE et la Fed ont décidé d’explorer la piste.

Parmi les plus réticents, le Japon vient de s’ajouter à la liste à travers trois institutions bancaires.

Le Japon décide de franchir le pas

Avec le Bitcoin comme devise nationale au Salvador ou encore le yuan numérique qui est aussi en phase de le devenir en Chine sans parler du Nigéria qui est le premier pays africain à disposer de sa propre monnaie numérique baptisée « e-Naira », autant dire que les cryptomonnaies gagnent du terrain.

Dans ce sens, les analystes s’accordent à dire qu’ils en gagneront davantage étant donné que les institutions financières, banque en ligne ou non, sont de plus en plus nombreuses à s’y intéresser constatant que ce phénomène est désormais incontournable. En y regardant de près, ces experts se sont d’ailleurs rendu compte que dernièrement, les regards ont tendance à se concentrer sur cette catégorie spécifique de crypto qu’est le stablecoin adossé à une monnaie fiduciaire. Ce, pour ces principaux avantages :

  • Une stabilité évidente par rapport aux autres cryptomonnaies ;
  • Les échanges sont plus rapides qu’avec des banques traditionnelles ;
  • Les stablecoins peuvent être utilisés pour des projets de finance décentralisée.

Force de ces constats, le Japon a ainsi décidé de franchir le pas, malgré sa réticence par rapport aux actifs numériques. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard du côté de la Banque centrale japonaise évoquant la création d’une MNBC (Monnaie Numérique de Banque Centrale).

Un yen numérique verra bientôt le jour

Face à cette annonce de la Banque centrale, l’éventualité de la création d’une devise numérique japonaise n’est désormais plus à exclure même si jusqu’ici, l’institution s’est contentée d’évoquer cette perspective sans porter plus de détails. Quoi qu’il en soit, le Japon devrait bientôt voir la naissance d’un yen numérique suite à une initiative de deux enseignes bancaires, Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC) et SBI Holdings.

Concrètement, la création de ce stablecoin adossé sur le yen sera prise en charge par Mitsubishi UFJ pour un lancement en 2023 sur la plateforme d’échange de securities de ces entités bancaires. Un portail de vente de titres numériques faisant penser à l’écosystème des NFT selon une source proche du dossier ajoutant que :

Celui-ci devrait utiliser la technologie de la blockchain pour négocier des titres non traditionnels tels que l’immobilier et l’art.

Et d’après le média local Nikkei, ce yen numérique trouvera son utilité dans le domaine des règlements d’actifs numériques de type securities.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top