Une première consultation publique permettra à la Fed de réfléchir au mieux dans le cadre de la création d’une CBDC américaine

La banque de la Réserve fédérale tard dans la journée

Voilà des mois que la Fed pèse le pour et le contre en ce qui concerne la création d’une CBDC (central bank digital currencies) américaine sans parvenir à prendre une décision. Pour l’aider dans ses réflexions, l’institution a même fait appel à la population qui dispose de quelques mois pour donner son avis.

Dans l’univers financier, l’essor de la digitalisation a servi de levier aux paiements numériques et aux cryptomonnaies devenus incontournables auprès de différents acteurs au niveau mondial même s’il y a peu de temps encore, ils étaient principalement le domaine de l’e-commerce ou de la banque en ligne. Résultat, États, organismes privés ou publics se sont fixé pour objectif de créer leur propre monnaie virtuelle si certains y sont déjà parvenus.

Les banques centrales aussi sont de la course comme c’est le cas pour la Fed qui est au stade de la réflexion depuis des mois et qui s’est accordé une période supplémentaire pour étudier au mieux la question à travers une consultation publique.

La Fed est aussi de la partie

La montée en force des cryptomonnaies et des paiements numériques est pour de nombreux acteurs une opportunité à saisir pour créer leur propre monnaie virtuelle. Inutile ainsi de préciser qu’ils sont de plus en plus nombreux à prendre la ligne de départ en notant que certains d’entre eux disposent d’une longueur d’avance sur les autres.

Du côté de ceux qui ont déjà procédé à l’émission de leur devise par exemple, le Nigeria est l’un des plus récents de la liste en renforçant le rang en octobre de 2021 si pour la Chine, le yuan numérique est actuellement en phase test dans certaines villes.

Pour d’autres, c’est encore au stade de la réflexion comme pour le cas de la BCE (Banque centrale européenne) depuis 2021 ou encore de la BoE (Banque d’Angleterre) qui, à travers la chambre des Lords, a avoué n’y trouvant aucun avantage concret.

En parlant de banques centrales, il faut d’ailleurs préciser que la Fed est aussi de la liste de ceux qui se sont penchés sur la question en notant que pour sa part, la Réserve fédérale des États-Unis a prévu de prendre son temps en faisant récemment valoir que :

Le rapport très attendu sur les monnaies numériques des banques centrales n’annonce aucune décision imminente sur l’opportunité d’émettre une CBDC américaine.

Les Américains appelés à porter leur contribution

Il va sans dire que pour la Fed, l’heure de prendre une décision n’a pas encore sonné en ce qui concerne l’émission d’une CBDC américaine en indiquant dans un rapport traitant le sujet que :

La Fed ne prendra de nouvelles mesures pour développer une CBDC que si la recherche montre des avantages pour les ménages, les entreprises et l’économie dans son ensemble, plus importants que les risques, et indique que la CBDC est supérieure aux autres méthodes.

Pour l’aider à y voir plus clair, la Réserve a ainsi demandé aux Américains de l’aiguiller, grâce à une consultation publique selon Jerome Powell, président de la Fed déclarant dans un communiqué que :

Nous sommes impatients de dialoguer avec le public, les représentants élus et un large éventail de parties prenantes dans notre examen des aspects positifs et négatifs d’une monnaie numérique de banque centrale aux États-Unis.

Jerome Powell

Et d’ajouter :

Il s’agit de la première étape d’une discussion publique sur les avantages et les risques potentiels d’une CBDC américaine.

Jerome Powell

Ainsi, les Américains ont jusqu’au 20 mai prochain pour donner leur avis en donnant une réponse à une série de questions. Une histoire à suivre.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top