Les taux directeurs de la Fed seront vus à la hausse, mais pas avant mars prochain

L’extérieur d’une succursale de Bank of America (BofA).

Maintenant que la croissance économique a retrouvé son dynamisme, nombreuses sont les banques centrales à réfléchir à un futur resserrement de leur politique monétaire si certaines s’y sont déjà lancées pour ralentir l’inflation. Pour sa part, la Fed estime que ce moment approche et devrait faire son entrée d’ici mi-mars en se manifestant à travers la hausse des taux directeurs.

Depuis l’apparition du coronavirus, la meilleure banque en ligne est celle qui permet aux particuliers et aux entreprises d’accéder à des offres d’emprunt dans les meilleures conditions. Situation pareille du côté des établissements bancaires classiques pour la simple raison que tous les acteurs financiers sont encouragés à ouvrir les vannes des prêts dans le but de soutenir la croissance économique à travers la consommation.

C’est du moins, l’objectif des banques centrales en décidant de réduire à un niveau relativement bas leurs taux directeurs comme c’est le cas pour la Fed qui a emprunté cette voie depuis mars 2020. Mais plus pour longtemps selon la Réserve fédérale mettant en exergue les raisons principales l’incitant à reprendre la voie du resserrement de sa politique monétaire.

Le resserrement est pour bientôt

Pour mémoire, le taux directeur de la Réserve fédérale des États-Unis évolue entre 0 et 0,25% depuis mars de l’année dernière dans le but d’encourager les ménages et les entreprises à emprunter massivement auprès des établissements financiers de sa juridiction. En adoptant cette stratégie, l’institution espère faire d’une pierre, deux coups :

  • Soutenir la croissance économique à travers la consommation ;
  • Ralentir l’inflation en accordant l’avantage à la demande.

Tout cela pour en venir au fait que la Réserve est sur la voie de l’assouplissement de sa politique monétaire depuis près de deux ans et compte suivre la même direction pour quelque temps encore. Du moins, jusqu’à la mi-mars selon la Banque centrale américaine faisant savoir qu’elle réfléchit à cette éventualité qui devrait être débattue lors de sa prochaine réunion régulière en notant qu’elle fera les premiers pas dès début mars en mettant fin à ses procédures d’acquisition d’actifs. Plus tôt que prévu selon les analystes rappelant que cette décision ne devait intervenir qu’en juin.

Les conditions sont réunies

Pour la Fed, penser au resserrement de la politique monétaire n’est pas le fruit du hasard. Simplement parce que la Réserve fédérale estime que toutes les conditions sont désormais réunies pour lui permettre de penser à se placer sur cette position. À l’institution de préciser :

Avec l’inflation bien supérieure à 2% et un marché du travail vigoureux, le Comité de politique monétaire s’attend à ce qu’il soit bientôt approprié de relever la fourchette cible du taux.

Et ce n’est pas faute de le croire puisque, malgré les efforts pour les ralentir, les prix ont effectué un bond considérable en 2021 avec une croissance élevée à 7%. Un niveau jamais atteint depuis 1982 selon l’indice CPI indiquant ainsi que cette inflation est largement au-dessus des prévisions à long terme de 2%. Un point de vue partagé par la Fed y découvrant une tendance de fond amenée à durer dans le temps si rien n’est fait pour rectifier le tir même si pour sa part, l’institution préfère se référer à l’indice PCE.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top