Une plateforme pour expérimenter les monnaies numériques des banques centrales

monnaie numérique en symbole

Les cryptomonnaies impliquent des enjeux qu’il convient de saisir. Pour aider les banques centrales à les cerner, Mastercard a mis au point un environnement dans lequel il est possible de tester les devises virtuelles. Le spécialiste des paiements a annoncé le lancement de sa plateforme de simulation le 9 septembre 2020.

La digitalisation transforme progressivement le secteur financier. Nombre d’établissements traditionnels ont notamment numérisé leurs services via la banque à distance pour permettre aux clients d’y accéder sans devoir se rendre en agence.

Les cryptomonnaies sont nées dans cette ère digitalisée. Avec le déclin du cash et le développement du paiement numérique (accéléré par la pandémie), les banques centrales étudient de plus près les monnaies virtuelles.

Une étude réalisée par la Bank for International Settlements révèle que 80 % d’entre elles indiquent avoir entamé des travaux y afférents. Par ailleurs, environ 40 % des institutions affirment ne plus être dans la phase conceptuelle, mais sont entrées dans l'expérimentation et la création.

Pourquoi les banques centrales envisagent-elles de déployer des monnaies numériques ?

Les monnaies numériques des banques centrales (MNBC) sont susceptibles de révolutionner le processus de création et de distribution de l’argent ainsi que le système bancaire actuel. Plusieurs raisons poussent les banques centrales à envisager leur déploiement. Tout d’abord, les MNBC supprimeront le coût induit par la production, la distribution, la gestion et le remplacement des pièces de monnaie et des billets de banque qui s’avère élevé.

Par ailleurs, elles permettront de lutter contre les activités illégales sachant qu’il est possible de réaliser des transactions anonymes en utilisant des billets de banque. Enfin, les consommateurs plébiscitent de plus en plus le paiement électronique et mobile.

À l'inverse des cryptomonnaies privées telles que Bitcoin ou Libra, l’émission et la distribution de MNBC sont assurées par les banques centrales. Par ailleurs, ces devises numériques sont assujetties à la législation en vigueur dans un pays. Les MNBC en représentent virtuellement la monnaie fiduciaire, leur valeur s’alignant sur celles des actifs en circulation.

Mise en place de solutions permettant d’assister les banques centrales dans leur démarche

Face à l’accélération des travaux des banques centrales en matière de monnaies numériques, certains acteurs qui évoluent dans l’écosystème Fintech ont décidé de créer des solutions pertinentes leur permettant de travailler avec ces institutions. Tel est notamment le cas de Mastercard qui a lancé une plateforme permettant d’effectuer des simulations pour l’émission, la distribution et l’échange de MNBC. Le spécialiste des paiements note :

Mastercard souhaite mettre son expertise au service du développement pratique, sûr et sécurisé des monnaies numériques.

Les spécificités nationales devant être respectées, la société américaine précise qu’il est possible de personnaliser sa plateforme suivant l’environnement dans lequel intervient la banque centrale. Elle incite ce type d’institution, mais également les banques commerciales et les entreprises technologiques à s’associer avec elle.

Ce rapprochement permettra entre autres d’apprécier les conceptions technologiques des MNBC, d’expérimenter les cas d’usage et de déterminer l'interopérabilité avec les réseaux de paiement.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top