La crise sanitaire a confirmé la pertinence du modèle des banques digitales

usage banque en ligne

À l’issue du confinement, les professionnels de la finance ont eu l’opportunité de faire un bilan de cette période. Il s’agissait d’une véritable révolution dans le secteur bancaire, selon certains analystes. En tout cas, la crise sanitaire a permis d’accélérer la digitalisation de la banque et de consolider la place des nouveaux acteurs sur le marché.

Le confinement a entraîné de grands bouleversements dans le milieu bancaire. En effet, les grands réseaux traditionnels ont dû basculer rapidement l’ensemble de leurs services vers des canaux dématérialisés pour respecter les mesures sanitaires. Même si les agences ont pu rester ouvertes, le numérique était la meilleure solution pour assurer la continuité des activités tout en protégeant les collaborateurs et les clients.

En revanche, les restrictions de déplacements n’ont provoqué aucun changement majeur pour les enseignes comme Revolut, N26, Hello Bank (BNP Paribas), Boursorama (Société Générale) ou Fortuneo (Arkéa). Ces différents acteurs sont caractérisés par leurs prestations 100 % digitales.

Des produits et services originaux

Au-delà des prix, les nouveaux acteurs du secteur financier misent sur les spécificités de leurs services. Les banques en ligne, par exemple, proposent les mêmes offres que les réseaux traditionnels. D’ailleurs, la plupart d’entre elles sont des propriétés de grands groupes. Elles disposent ainsi des licences bancaires nécessaires pour proposer divers produits comme les crédits, les épargnes, l’assurance-vie…

Les néobanques, en revanche, sont généralement des structures autonomes. Il s’agit le plus souvent de start-up spécialisées dans les nouvelles technologies appliquées à la finance, d’où l’appellation « Fintech ». Ainsi, elles sont parfois limitées par leur licence d’établissement de paiement.

Les néobanques ont néanmoins su se positionner de manière à surmonter les contraintes. À leurs débuts, elles ont décidé de développer une palette de produits et services inédits dans le secteur. De cette manière, les consommateurs pouvaient bénéficier d’un complément innovant à leur compte bancaire principal.

Selon Julien Maldonato, associé au sein du cabinet Deloitte :

Elles sont allées chercher les angles morts du secteur bancaire.

Julien Maldonato.

Par exemple, la néobanque britannique Revolut permet d’effectuer des paiements en devise sans frais, des transactions en cryptomonnaies, etc. Ces services sont très prisés des jeunes et des consommateurs en général.

Les avantages de la dématérialisation

Dès leur apparition, les banques en ligne et les néobanques se sont démarquées des grands réseaux traditionnels par l’absence de points de vente physiques. Elles ont en effet décidé de dématérialiser totalement leur parcours client. Sachant que les agences représentent une part importante des frais de gestion des établissements bancaires classiques, il s’agit d’un atout considérable, se répercutant in fine sur les prix pratiqués.

En général, le coût de fonctionnement des banques 100 % digitales est nettement inférieur à celui des institutions financières traditionnelles. Le directeur général de Boursorama, Benoît Grisoni, avance même des chiffres surprenants en la matière. Selon le dirigeant, la banque en ligne affiche 10 euros de frais de gestion par an, contre une moyenne estimée à 200 euros environ pour les établissements des grands réseaux.

De même, le modèle économique des néobanques permet de limiter de manière drastique les dépenses liées à leur fonctionnement. D’après les spécialistes, ces nouveaux acteurs ne sont pas pénalisés par les coûts fixes. Ainsi, les prix présentés aux clients ne représentent en définitive que les frais de service chez des enseignes telles que Revolut, N26, etc.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top