De jeunes banques numériques misent sur la finance éthique pour s’imposer dans le secteur

Ajout de la carte Revolut  dans le portefeuille numérique.

Les futurs clients de Green-Got, Onlyone et Helios peuvent être sûrs que leurs capitaux ne serviront pas à financer des industries polluantes ou des projets préjudiciables pour l’environnement. Ces banques digitales promettent en effet de proposer des épargnes vertueuses aux consommateurs à l’image de la Nef. Les trois entreprises lanceront leurs services dès la rentrée prochaine.

Les enseignes telles que Revolut, N26 ou encore Monzo sont actuellement de véritables références en matière d’expérience utilisateur. Toutefois, elles restent aussi problématiques que les banques de réseau concernant l’usage des dépôts. En effet, les consommateurs ignorent à quoi sert l’argent confié à ces néobanques.

La Nef (Nouvelle économie fraternelle), de son côté, s’impose comme une entreprise exemplaire sur le plan éthique. La coopérative financière entretient la culture de la transparence dans le secteur bancaire depuis 1988. Ainsi, les clients sont systématiquement informés de l’utilisation de leur épargne. Plusieurs nouveaux acteurs cherchent à concilier ces modèles, avec des services financiers pratiques et vertueux.

Des offres incitatives pour une finance éthique

Conformément à leurs valeurs fondatrices, Green-Got, Onlyone et Helios excluent les activités à fortes émissions de gaz à effet de serre de leurs plans d’investissement. Elles donnent par ailleurs aux consommateurs l’opportunité de participer à la transition écologique.

Concrètement, Onlyone proposera une application permettant d’évaluer et de réduire les émissions de CO2 engendrées par les dépenses des utilisateurs. L’enseigne récompensera par la suite les efforts réalisés par le client. Comme l’a expliqué son fondateur Kamel Nait-Outaleb, sur Les Échos :

En consommant moins ou mieux, notre client obtiendra des offres et des réductions auprès d’entreprises partenaires reconnues pour leur engagement climatique.

Kamel Nait-Outaleb

Green-Got, pour sa part, déploiera un système de parrainage au sein de sa communauté. Les utilisateurs ne seront pas financièrement rétribués. Ils pourront, en revanche, planter un arbre grâce à la néobanque.

Enfin, Helios permettra à ses clients d’établir une liste des entreprises ou des activités à proscrire pour l’utilisation de leurs dépôts. Actuellement, les consommateurs sont majoritairement contre le secteur de la fast fashion, selon la fondatrice de la néobanque, Maëva Courtois.

Un besoin de cohérence dans la consommation responsable

Les fondateurs de Green-Got, Onlyone et Helios ont été motivés par l’envie de garantir la transparence de l’usage des dépôts dans le secteur bancaire. Selon eux, l’opacité des banques classiques sur le sujet contribue à aggraver la crise climatique. Comme l’a souligné la néobanque Helios, dans un tweet datant du 23 juin dernier :

Les financements massifs accordés par les banques aux industries polluantes, comme les énergies fossiles représentent un risque climatique, mais également un risque économique majeur, y compris pour les banques et leurs clients.

Dans l’ensemble, le secteur bancaire a entrepris des actions significatives par rapport à la réduction du financement du charbon depuis juillet dernier. Toutefois, cette démarche doit être poussée plus loin, d’après les trois nouvelles start-up qui militent pour la protection de l’environnement.

En général, les détenteurs de compte bancaire n’ont aucune idée de l’impact climatique de leurs dépôts ou de leur épargne. Ils s’efforcent pourtant de consommer de manière plus responsable depuis quelques années. La nouvelle génération de banques vertueuses cherche à rendre leur démarche écologique plus cohérente.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top