Les dispositifs d’épargne maison des banques digitales perdent de leur attractivité

banques en ligne

Un phénomène persistant est observé sur le marché des livrets d’épargne : les taux tendent à descendre au point de se rapprocher de 0. Désormais, les enseignes en ligne misent par exemple sur les primes en liquide et les taux majorés à l’ouverture de comptes pour conquérir de nouveaux clients.

Jusqu’en 2010, les livrets d’épargne comptaient parmi les produits qui servaient, pour les banques digitales, à séduire et à fidéliser la clientèle. Les rendements étaient largement supérieurs à ceux qui étaient constatés sur le marché. Elles ont changé de stratégie depuis que la BCE a décidé d’abaisser (plusieurs fois) le taux de dépôt afin de relever l’économie européenne.

Dans ce contexte de taux bas, nombre de livrets d’épargne affichent un taux limite de 0,05 %, comme le rapporte un comparateur bancaire. Par exemple, le rendement que peuvent espérer les détenteurs de livrets d’épargne de Boursorama Banque s’élève à ce taux plancher depuis le 1er septembre dernier.

Une rémunération minimale de 0,05 % et un rendement maximal de 0,9 %

Les livrets détenus chez les établissements bancaires en ligne ne sont plus aussi rentables, comme l’indique le spécialiste de la comparaison tarifaire.

En guise d’illustration, la filiale de Société Générale a décidé de ramener le rendement de son principal dispositif d’épargne maison au taux limite de 0,05 %. Or, il s’agit du leader dans son domaine.

La rémunération est moindre s’il faut tenir compte de l’inflation. En se basant sur les statistiques de l’Insee, le taux d’inflation s’établit à 1,1 % en août 2019.

Cependant, quelques livrets restent intéressants, certaines banques n’ayant pas suivi la tendance. Tel est par exemple le cas d’Orange Bank (qui a mis en place un taux de 1 % en 2017) dont le support d’épargne est rémunéré à 0,50 %. Mais le dispositif qui promet le plus de rentabilité s’avère être Zesto qui appartient à une filiale bancaire de l’industriel Renault, avec son taux de 0,9 %.

Davantage d’enseignes abaissent leur taux en raison de la conjoncture économique

Le professionnel de la comparaison bancaire a relevé que la Caisse d’Epargne implantée dans les Hauts-de-France a également suivi les démarches entreprises par Boursorama banque. La baisse de rendement aperçue depuis le 16 juillet 2019 concerne le Livret B.

ImportantDepuis le 1er juillet dernier, le Livret ordinaire a subi le même sort chez Crédit Mutuel de la région Bretagne. D’autres enseignes, dont Crédit Mutuel, ont préféré ne plus faire preuve de transparence par rapport au rendement de leurs livrets.

Outre la diminution du rendement des supports d’épargne maison, les enseignes digitales ont pris d’autres résolutions. En effet, le prélèvement de frais de tenue de compte se démocratise dans le secteur bancaire français.

Elles procèdent de cette manière pour éviter une érosion soudaine de leur rentabilité face à la conjoncture économique. Pendant ce temps, les banques allemandes taxent les dépôts de leurs usagers avec des taux négatifs. Elles ciblent notamment les particuliers les plus aisés et les entreprises.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top