De plus en plus de banques se font falsifier leur site internet

ordinateur avec site web bancaire

Depuis fin août 2019, le régulateur français du secteur bancaire a recensé 60 plateformes imitant des sites bancaires officiels. Ils ont été blacklistés et font l’objet d’une enquête par le Parquet de Paris. Cette pratique frauduleuse prend de l’ampleur dans l’Hexagone, ce qui alerte l’ACPR. Comment les victimes se font-elles arnaquer ?

Un usager de LCL déclare avoir reçu un e-mail de sa « banque » qui demandait à mettre à jour son profil. Après avoir cliqué sur le lien amenant sur le site de l’établissement en question, il a tapé ses identifiants et ses codes d’accès. C’est ainsi que des cybercriminels sont parvenus à prendre le contrôle de son compte bancaire en ligne.

Cette méthode classique d’hameçonnage a attiré l’attention de l’ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution). L’organe de surveillance en question s’est aperçu que nombre d’établissements de crédit sont victimes de phishing, sachant que des personnes malintentionnées procèdent à des falsifications massives de pages web.

Les sites frauduleux sont-ils faciles à reconnaître ?

Maints faux sites internet contiennent une rubrique ou une colonne permettant aux clients d’accéder à leur compte. Ces derniers y inscrivent leur mot de passe et leur nom d’utilisateur. Un bouton a été également créé pour ceux qui souhaitent ouvrir un compte. Tels sont les points que les pages frauduleuses ont en commun, comme l’indique l’ACPR.

Autre critère de distinction par rapport à un site officiel : une légère modification du nom de l’enseigne bancaire ou de son adresse URL. Les fautes d’orthographe et de grammaire laissées sur les pages peuvent aussi être révélatrices, même si les arnaqueurs se sont déjà nettement améliorés à ce sujet.

Une association qui défend les intérêts des consommateurs conseille aux victimes d’avertir leur banque dans l’immédiat pour qu’elle puisse bloquer le compte en question. Toute opération bancaire suspecte est suivie de près.

Vol de données et extorsion de fonds

Les techniques appliquées par les escrocs servent principalement à subtiliser les informations personnelles des clients, notamment le numéro du compte en ligne.

Pour éviter de se faire arnaquer, les usagers des banques peuvent préalablement contacter leur établissement.

Des plateformes publiques ont été spécifiquement développées pour inciter les personnes lésées à déposer plainte.

Le régulateur financier révèle aussi que les sites frauduleux peuvent avoir été créés pour détourner de l’argent aux clients des banques. Pour amadouer leurs victimes, certains sites promettent par exemple des rémunérations attractives.

L’ACPR souligne que ce détail suffit à inciter certaines personnes à transférer une importante somme d’argent sur leur compte en guise d’investissement initial. Il leur arrive aussi de croire que l’argent versé sur le compte servira à couvrir diverses charges.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top