À quoi ressemblera le secteur bancaire dans le futur ?

Des cryptomonnaies

Alors que les autorités financières japonaises soutiennent largement l’innovation de la cryptomonnaie en permettant une utilisation dans presque tous les secteurs de la grande distribution, en France, les consommateurs demeurent perplexes concernant l’adoption de ces nouveaux moyens de paiement. Toutefois, le cabinet Forester prévoit une croissance annuelle de 26 % pour les systèmes de paiement mobile d’ici 2022.

Fréquemment utilisée pour les paiements de moins de 20 euros, la monnaie scripturale est encore très présente dans l’Hexagone. En revanche, la technologie NFC, les QR codes et les autres applications de paiement par téléphone restent discrets. En matière de nouvelles technologies, seul le paiement sans contact se démarque en représentant environ 30 % des transactions.

L’usage des Apple Pay et autres prendra cependant de l’ampleur d’après les prévisions du cabinet Forester. Avec le développement des paiements dématérialisés et des différentes cryptomonnaies ainsi que les exigences des citoyens internationaux en matière de transparence et de simplicité d’utilisation, le secteur bancaire de demain affichera certainement un nouveau visage.

Atouts et freins des cryptomonnaies

Créés en 2008, la Blockchain et le Bitcoin ont entraîné de profonds changements dans les processus de paiement. De nombreuses entreprises ont déjà été séduites par la technologie de stockage et de transmission de données et sa monnaie virtuelle. Cette dernière plaît notamment par son unité de valeur échangeable au niveau international. De plus, elle est économique, car ne subissant pas les coûts inhérents au changement de devises.

Faute de cadres réglementaires et fiscaux suffisants, parler de révolution de la cryptomonnaie est encore difficile à court terme. Toutefois, le rythme accru des innovations en matière de supports de paiement et l’adoption fulgurante de ces méthodes par les consommateurs laissent présager une toute nouvelle situation. Les banques traditionnelles sont-elles pour autant condamnées à disparaître ?

Le vice-président marketing et stratégie chez EdenRed, Elie du Pré de Saint Maur, précise que le capital confiance constitue l’un des principaux obstacles de la Blockchain. Considérés par les consommateurs comme des tiers de confiance, les établissements traditionnels ne risquent donc pas de disparaître.

Cependant, ils devront remanier en profondeur leur service client pour être capable de tenir la concurrence face aux cryptomonnaies. La sécurisation des données personnelles au cours des transactions financières est aussi un point sur lequel ils devront se focaliser.

Les banques traditionnelles doivent adopter la monnaie virtuelle

Le secteur bancaire est incontestablement appelé à se réinventer. Concilier le statut de tiers de confiance des banques traditionnelles avec les perspectives de la cryptomonnaie, telle est l’idée. Alexandre Prot, CEO de Qonto, banque mobile créée en 2016 et s’adressant exclusivement aux entrepreneurs, explique :

« Leur rôle n'est pas d'imposer mais d'accompagner dans les usages et de prévenir les risques. Le tout, c'est qu'elle corresponde à une monnaie stable, reconnue, validée par les autorités ».

Alexandre Prot.

Selon Elie du Pré de Saint Maur, les établissements d’activité financière doivent porter leur regard au-delà de la concurrence représentée par la monnaie virtuelle. Il précise :

« Les banques doivent maintenant en faire usage pour accompagner les nouveaux moyens de paiement ».

Alexandre Prot.

Le chef de projet et coordinateur de la Blockchain, Gilles Deleuze, est du même avis. D’après lui, le passage du secteur privé à la cryptomonnaie n'est pas incompatible avec la perpétuation du secteur bancaire traditionnel. Il explique :

« Dématérialiser quelque chose, c'est créer une interface entre le monde physique et le monde digital. Dès que l'on digitalise la monnaie ou les échanges, on voit apparaître toutes sortes de Scam ».

Gilles Deleuze.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top