La néobanque Ipagoo fait faillite

capture écran du site Ipagoo

Comme la plupart des Fintech implantées sur le marché européen, la britannique Ipagoo éprouve quelques difficultés à rentabiliser son modèle d’affaires. D’ailleurs, au cours de l’année précédente, la néobanque a accusé une perte de 2,4 millions de livres sterling, comme le rapporte le journal économique Financial Times. Actuellement, Ipagoo est sous contrôle judiciaire. Explications.

En France, la néobanque Morning a été sanctionnée par l’organe de contrôle du secteur bancaire parce qu’elle a ponctionné les comptes de ses clients pour subvenir à ses besoins financiers. Cet évènement s’est déroulé vers la fin de l’année 2016. Alors qu’elle était sur le point de déposer son bilan, elle a finalement fusionné avec l’établissement bancaire Edel, une filiale du géant de la grande distribution Leclerc.

Pour la même raison, la Fintech Ipagoo a été pénalisée par le gendarme financier de la Grande-Bretagne. Quelque temps après qu’elle a été dépourvue de son agrément bancaire le 24 juillet dernier, elle a déclaré être en banqueroute.

La cessation de paiement après la suspension de l’autorisation bancaire

Les règles qui dictent le fonctionnement des banques leur interdit de puiser dans les avoirs des usagers pour couvrir leurs besoins de trésorerie. Les fonds des établissements financiers sont déposés dans des comptes distincts de ceux des clients. Puisque la néobanque Ipagoo a enfreint la réglementation, la Financial Conduct Authority (FCA) lui a temporairement interdit de continuer à exercer ses différentes activités.

Avec le temps, la banque mobile a fini par être placée en liquidation judiciaire, bien qu’elle ait terminé de collecter des fonds pour rehausser son niveau de capitalisation. En effet, de nouveaux capitaux ont été introduits dans les comptes de la néobanque le jour même où elle s’est vu retirer sa licence bancaire.

Désigné comme étant l’administrateur judiciaire de la jeune pousse, le cabinet de conseil FRP Advisory espère qu’il parviendra à transférer les actifs d’Ipagoo à un établissement en règle. Telle est l’information obtenue par le Financial Times.

Les clients d’Ipagoo sont privés de virements internationaux et attendent d’être remboursés

Ne pouvant plus consulter leurs comptes ni réaliser une quelconque opération depuis juillet dernier, les clients français de la banque mobile sont inquiets. En effet, certains d’entre eux attendent des virements importants quand d’autres cherchent le moyen de nourrir leurs familles. Les usagers d’Ipagoo devront faire preuve de patience avant de voir la situation s’améliorer pour se servir à nouveau de leur argent.

À travers un communiqué, le régulateur bancaire britannique rassure que le cabinet FRP Advisory consultera les comptes et remettra les sommes à leurs propriétaires dans les plus brefs délais. Le mandataire le fera après avoir évalué les fonds que la Fintech détient.

La start-up qui a séduit les Français depuis 2017 proposait de créer des comptes bancaires multidevises dans de nombreux pays. De cette façon, elle souhaitait permettre aux voyageurs et aux expatriés de réduire les frais de change.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top