Les banques digitales intéressent aussi les provinciaux d’âge mûr issus de la classe moyenne

une personne utilisant les services d'une banque en ligne

Dans le but de détenir des informations précises sur le profil type des clients titulaires d’un compte au sein des banques en ligne, une étude a été réalisée auprès de nombreux établissements de crédit. La plupart de ces clients sont affiliés à des banques classiques. Après la collecte et l’analyse des données, il s’avère que l’image qu’on fait des clients des banques digitales ne reflète pas vraiment la réalité. Les usagers de ces établissements de crédit ne sont pas tous des jeunes hyperconnectés, disposant de comptes bien garnis.

Progressivement, les banques en ligne se sont installées dans le paysage bancaire. Depuis qu’elles ont gagné la confiance des Français, elles attirent une diversité de profils issus de nombreuses catégories socioprofessionnelles. Ces banques à distance ne ciblent pas que les jeunes clients.

En outre, elles ne sont pas spécialement dédiées aux clients fortunés, même si les conditions de revenus imposées par certains établissements bancaires sont assez élevées. Ce constat est le résultat d’une enquête établie auprès d’enseignes digitales comme Boursorama et ING Direct, ainsi que de certaines néobanques telles que N26.

Quel est le profil type des clients actuels des cyberbanques ?

L’image traditionnelle du client de la banque digitale est celle d’un habitant de grande ville qui a grandi avec Internet, notamment dans les années 80 et 90. De plus, les critères de sélection des banques, concernant les revenus, font souvent penser qu’elles ne ciblent que les clients aisés.

Si, d’une certaine manière, cette vision n’est pas si différente de la réalité, elle tend à évoluer. C’est la raison pour laquelle une étude a été menée auprès d’une dizaine d’établissements bancaires. Qui sont les clients des banques en ligne en 2018 ?

Une clientèle aux revenus moyens

Les institutions bancaires ne se renseignent pas suffisamment sur le revenu moyen de leurs clients, ce qui est plutôt compréhensible. En tout cas, l’enquête révèle que la banque en ligne cible généralement la classe moyenne.

D’ailleurs, les enseignes digitales ne sont pas très exigeantes sur les conditions d’octroi d’une carte bancaire gratuite et les seuils de revenus demandés sont à un niveau assez bas.

30 000 euros par an, tel est le revenu moyen des usagers de la banque ING Direct. De même, plus de la moitié des clients de Boursorama gagnent un revenu annuel dépassant les 25 000 euros.

En effet, selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le salaire net annuel moyen en équivalent temps plein s’élève à 26 634 euros en 2015.

Plus de provinciaux parmi les nouveaux clients

Bien que la tendance soit à la décentralisation, la majorité des clients des banques en ligne proviennent des grandes agglomérations. Par exemple, les Franciliens constituent 37% de la clientèle de Boursorama. En revanche, 66% des clients qui ont récemment ouvert un compte chez la même banque résident en région.

Quant à l’âge moyen, il tourne aux alentours de la quarantaine chez les banques digitales des grands réseaux. Réputé pour son Livret épargne orange (LEO) dès le début des années 2000, ING Direct affiche une moyenne d’âge de 44 ans dans sa base de données clients.

Seulement 3% de la clientèle ont moins de 25 ans. Les néobanques intéressent-elles davantage les Millenials ? La génération Y représente ainsi près de 60% de la clientèle de N26.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top