La Fed reprend l’arme de lutte contre l’inflation et compte l’utiliser jusqu’en 2023

Jeune couple utilisant sa carte de crédit.

La Fed reprend l’arme de lutte contre l’inflation et compte l’utiliser jusqu’en 2023. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre la grande majorité des membres de son comité de politique monétaire à l’issue d’une réunion durant laquelle il a été décidé que les taux directeurs de la Réserve fédérale seront revus à la hausse.

Grâce au comparatif frais bancaire, les membres du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale se sont rendu compte qu’il est grand temps pour les États-Unis d’enclencher la vitesse première dans la lutte contre l’inflation. Non pas sans raison puisque depuis la guerre en Ukraine, la hausse des prix a tendance à gagner du terrain, alors que les impacts de la crise sanitaire l’a déjà élevé à un niveau plus ou moins inquiétant.

Ainsi, la dernière réunion de la Fed a été l’occasion pour le pays de l’Oncle Sam de faire appel à la stratégie appropriée qui est de relever ses taux directeurs.

Un petit pas pour ouvrir la voie

Pour les banques centrales, relever leurs taux directeurs est la stratégie de lutte appropriée face à l’inflation. La Réserve fédérale n’échappe pas à cette règle en notant que pour sa part, l’institution n’a plus vraiment le choix que d’emprunter cette voie étant donné que la croissance a déjà atteint la barre des 8%, son plus haut niveau en quatre décennies. Une situation qui est intervenue, alors que la guerre en Ukraine n’a pas encore éclaté pour ainsi dire que son poids aurait tendance à se renforcer.

Ainsi, pour la première fois depuis 2018, la Fed a décidé de faire un petit pas pour ouvrir la voie selon les analystes constatant une augmentation d’un quart de point de base des taux directeurs évoluant désormais entre 0,25% et 0,50% au lieu de 0 à 0,25%. Une preuve de prudence selon Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland expliquant que :

La Fed a voté pour une première hausse d’un quart de point seulement parce que nous partions de zéro. C’était un message important à envoyer.

Loretta Mester

Un point de vue partagé par Christopher Waller, un autre gouverneur ajoutant que :

Les données économiques et notamment la flambée inflationniste nous incitent fortement à relever les taux de 50 points de base, mais les événements géopolitiques nous ont suggéré d’avancer avec prudence.

Christopher Waller

Des décisions plus drastiques prendront le relais

Se limiter à un quart de point de base est certes une preuve de prudence selon les membres du comité de la Réserve fédérale. Toutefois, ils s’accordent à dire que des décisions plus drastiques viendront bientôt prendre le relais. Peut-être même dès la prochaine réunion prévue pour les 3 et 4 mai prochain selon Christopher Waller indiquant que :

La Fed devra avoir recours à une hausse plus agressive. Cela implique une hausse de 50 points de base lors d’une ou plusieurs réunions dans un proche avenir.

Christopher Waller

Soit un demi-point de pourcentage qui devrait intervenir plusieurs fois dans les mois à venir selon Loretta Mester faisant remarquer que :

Nous allons devoir relever les taux directeurs cette année et l’année prochaine pour maîtriser l’inflation. De fortes hausses peuvent se faire sans pénaliser l’emploi ni la croissance économique.

Loretta Mester

Et d’ajouter :

Je suis convaincue que nous pouvons faire ce que nous avons l’intention de faire, c’est-à-dire maîtriser l’inflation, tout en soutenant la croissance et la santé du marché du travail.

Loretta Mester

L’objectif étant de parvenir à maîtriser la situation en 2023.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top