Le virement bancaire en dix secondes débarque au Brésil

Pont a SAO Paulo au Brésil

La banque centrale brésilienne entend soutenir l’inclusion bancaire du pays, c’est la raison pour laquelle elle a mis en place Pix. Un système de virement fort innovant certes, mais qui, malgré ses nombreux avantages, n’a pas forcément été bien accueilli par les banques. Ces dernières se voient, en effet, amputer une grosse part de leurs recettes.

Si à l’heure actuelle, les transactions financières via des solutions digitales sont monnaies courantes en Europe, la situation est différente au Brésil, du moins jusqu’à récemment. Pour amorcer davantage l’inclusion financière du pays et entamer la mue numérique, la banque centrale brésilienne vient de lancer un nouveau système de virement instantané. Ce moyen de paiement, opérationnel depuis une semaine, permet de réaliser des opérations en dix secondes, quand auparavant le délai d’attente pouvait s’étendre jusqu’à 48 heures.

De plus, ce service est disponible 24h/24 et 7j/7 et n’accuse qu’une faible commission sur chaque transaction comparée aux frais appliqués par les banques.

Une baisse des recettes

Pix apporte de nombreux avantages, outre une économie en matière de commissions et un gain de temps considérable. Ce qui lui vaut la qualification de levier pour booster la concurrence, notamment entre les institutions financières. À savoir, les tarifs de Pix sont largement inférieurs par rapport à ceux des enseignes bancaires classiques. Qui plus est, seules les entreprises doivent s’acquitter de frais sur les transactions, les particuliers et les micro-entrepreneurs en étant exemptés. À Ivo Katz, responsable du cash management chez cette filiale de BNP Paribas, sise à São Paulo, d’indiquer :

Cela va entraîner une réduction significative des recettes des banques. Le Pix va remplacer toutes les modalités de paiement traditionnelles.

Ivo Katz.

La majorité des professionnels du secteur sont aussi d’accord sur ce point. En réponse aux avantages de Pix, les institutions financières devront revoir leurs tarifs à la baisse, certainement pour pouvoir conserver leurs parts de marché, mais au risque de subir d’éventuelles pertes.

Pour faire face à cette problématique, les banques devront ainsi innover leurs services. Aux professionnels du secteur de se demander si le lancement de Pix ne serait pas une manœuvre pour inciter les succursales traditionnelles à entamer la transition vers le numérique.

De la pub gratuite et une diminution des frais

C’est une véritable révolution qui débarque dans le secteur bancaire brésilien. Les enseignes financières sont contraintes de repenser leurs tarifs, mais l’objectif de Pix n’est pas de leur mettre des bâtons dans les roues, bien au contraire. Le patron de la néobanque a55, Hugo Mathecowitch explique que :

Les clients des institutions qui adhèrent au Pix peuvent décider de permettre l'accès à leurs données à l'ensemble des acteurs du Pix, et avec ça ils peuvent potentiellement recevoir des propositions de produits et de solutions d'autres acteurs financiers, qu'il s'agisse de banques ou de fintech.

Hugo Mathecowitch.

En outre, Pix promeut le produit bancaire proposé par une enseigne qu’il juge adapté aux besoins d’une certaine personne même si celle-ci est cliente d’une autre banque. C’est en quelque sorte de la publicité, dont les institutions financières auraient tort de se priver.

Lors du lancement de Pix, la banque centrale brésilienne a souligné que ce moyen de paiement revête un autre enjeu, celui de réduire la quantité de billets en circulation. Un point tout aussi avantageux pour les banques, car sur le long terme, cela permettrait de réduire les frais en ce qui concerne les transports de fonds.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

  • Janvier
back top