Le confinement a servi de tremplin à des modes de paiement plus modernes et sécurisés

Femme au café faisant le paiement mobile.

Banque de France a récemment rendu publics son dernier rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. L’occasion qui a permis au gouverneur François Villeroy de Galhau de faire savoir que le confinement a servi d’accélérateur aux modes de paiement sans contact qui ont désormais une chance de renforcer leur notoriété.

Comme moyen de paiement, le chèque et le cash peuvent se targuer d’avoir dominé le système pendant des décennies. Mais aux dernières nouvelles, cette époque est désormais révolue si l’on croit le rapport de Banque de France mettant en exergue l’essor des solutions plus modernes et plus sécurisées en faisant allusion au sans-contact ou mobile.

Une évolution qui s’explique à travers la crise sanitaire selon cette institution financière pointant essentiellement du doigt les mesures de confinement. Celles qui ont servi de tremplin à ces nouveaux modes de paiement qui ont commencé à séduire les Français forcés d’adopter de nouvelles solutions pour éviter la propagation du coronavirus.

Le confinement a changé la donne

Profitant de la présentation du dernier rapport de l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement, François Villeroy de Galhau a fait savoir que :

Le confinement a été un accélérateur de tendances qui préexistaient dans le changement des habitudes de paiement des Français.

François Villeroy de Galhau.

Dans cette optique, le gouvernement a ainsi fait valoir que vu le contexte lié à l’épidémie, les Français étaient contraints de recourir à des solutions permettant d’éviter la contamination du coronavirus pénalisant ainsi, les bons vieux modes de paiement à l’instar du chèque et du cash.

Une manière pour cette personnalité de dire que la balance s’est penchée du côté des moyens de paiement sans contact ou mobile.

Les prévisions pourraient se réaliser plutôt que prévu

En mai 2019, le cabinet d’étude Statista a prévu qu’en 2022, le poids du paiement mobile aurait atteint la barre des 270 milliards d’euros pour représenter plus du double du niveau atteint en 2017 qui était de 101 milliards d’euros. Quant au paiement sans contact, une prévision effectuée en janvier 2020 estime que les 1 500 milliards de dollars enregistrés en 2019 dépasseront la barre des 2 000 milliards en 2025.

Mais avec la crise sanitaire qui a accéléré les choses, tout porte à croire que ces aboutissements pourraient se réaliser plutôt que prévu. Pour s’en convaincre, il suffit de porter un regard sur une note de Banque de France soulignant que :

Entre les mois de juillet 2019 et 2020, les paiements sans contact ont doublé de valeur (+ 120 %) et progressé de moitié en nombre de transactions (+ 60 %).

À M. Villeroy de Galhau d’ajouter :

Pendant le confinement, la vente à distance a très fortement augmenté. Après le confinement, la vente à distance a eu plutôt tendance à revenir à son niveau d’avant, par contre l’augmentation du mode sans contact, avec le relèvement de 30 à 50 euros, est spectaculaire.

François Villeroy de Galhau

Ce qui indique d’ailleurs que la situation aurait tendance à se perpétuer. Ce, en précisant cependant que dans ce domaine, la France est à la traîne en matière de taux de pénétration par rapport à ses voisins européens avec 2% à son actif contre respectivement 6,6% et 7,3% pour le Royaume-Uni et l’Espagne. Et elle l’est davantage une fois comparée à l’Inde et à la Chine avec 29,6% et 35,2% à leur compteur.

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top