Une PME-TPE sur six a réglé une facture bancaire de plus 1 800 euros en 2020

Entrepreneur utilisant un ordinateur portable et une calculatrice pour travailler et pour calculer et analyser les dépenses de démarrage d’une nouvelle entreprise

Selon l’association de consommateurs CLCV, un particulier paie quelque 200 euros par an pour profiter de l’ensemble des services proposés par sa banque. Mais la facture est plus salée pour les sociétés. L’Observatoire des financements aux entreprises a mené son enquête et a révélé que le prix se monte en moyenne à 1 700 euros pour les TPE et les PME.

L’Observatoire du financement des entreprises a passé au crible les frais bancaires imposés aux professionnels en s’appuyant sur les données comptables en possession de la Fédération des Centres de Gestion Agréés (FCGA). Cette dernière détient des informations financières de près de 96 000 entreprises. Ainsi, d’après l’Observatoire, le coût moyen des comptes professionnels s’élève à 1 700 euros par an. À savoir, ce montant se décompose en 1 037 euros de frais de tenue de compte et 650 euros supplémentaires pour les intérêts et autres facturations liées au découvert.

Des associations de consommateurs ont indiqué qu’en comparaison, la facture annuelle ne s’élève qu’à 210 euros au maximum pour les particuliers.

Un écart abyssal entre les tarifs des banques

Parallèlement à l’enquête de l’Observatoire du financement des entreprises, l’association de consommateurs CLCV a également mené la sienne. Selon CLCV, les particuliers devront s’acquitter de 66 à 210 euros en frais bancaires cette année, en fonction du profil du client. Une facture largement inférieure à celle des entreprises. Cet écart peut s’expliquer par les plafonnements appliqués aux comptes des particuliers. À noter que les professionnels ne peuvent pas bénéficier de ce plafonnement.

Mais cet écart peut aussi se justifier par les mesures de surveillance accrues que les banques doivent effectuer sur le compte des entreprises. Quoique la facturation de cette prestation varie d’une banque à une autre.

D’ailleurs, selon le rapport de l’Observatoire, l’écart de tarifs entre les enseignes bancaires est abyssal. En effet, la différence de prix s’estime à 163 % entre la banque la moins chère et la plus onéreuse. Le ministère de l’Économie a indiqué à ce sujet que :

La comparaison entre les prix n’est pas toujours simple à établir pour cette clientèle, notamment en raison de la forte personnalisation des tarifs en fonction des besoins et des profils et de l’existence d’offres de services groupés à la carte.

Le ministère de l’Économie voit dans cet écart de prix, le signe d’une pression concurrentielle élevée.

Des frais bancaires moindres par rapport au chiffre d’affaires

Les factures des entreprises sont également très disparates. À en croire les données de la FCGA, 15 % des très petites, petites et moyennes entreprises ont payé moins de 240 euros en frais bancaires l’année dernière. En 2019, ce taux se montait à 20 %. Toujours d’après les données de la FCGA, la facture s’élevait à plus de 1 800 euros pour 17 % des entreprises, tandis que ce taux s’élevait à 14,9 % en 2019. Il semblerait ainsi que les tarifs appliqués aux comptes professionnels affichent une tendance haussière.

Néanmoins, l’Observatoire du financement aux entreprises note que les frais bancaires conservent un poids limité. En effet, la commission tirée par les banques ne représente que 0,3 % du chiffre d’affaires pour un charpentier, tandis qu’elle est de 2,4 % pour une infirmière libérale. Les charges bancaires tirées variant en fonction des services recourus par le client ainsi que de la fréquence d’usage.

Concernant les TPE et les PME, selon les données de la FCGA, les frais bancaires représenteraient en moyenne 0,7 % de leur chiffre d’affaires.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top