Le zèle et la qualité de service du personnel des restaurants et des hôtels mériteraient d’être toujours récompensés

Contenu beau jeune serveur barbu en tablier noir essuyant la table avec tissu dans le restaurant tandis que le gestionnaire montrant le tableau de table au serveur en arrière-plan

La pratique du pourboire est de plus en plus délaissée ces dernières années. Et pour cause, le paiement en liquide est en déclin. Face à cette situation, des associations étudiantes de l’Hexagone proposent d’autoriser le même dispositif déployé aux États-Unis et au Royaume-Uni pour permettre aux consommateurs de récompenser le travail du personnel des restaurants et des hôtels.

Compte tenu de l’évolution de la situation épidémiologique en France, les bars et les restaurants ne devraient pas être autorisés à rouvrir boutique d’ici mi-mai. Mais en dépit de cela, ces enseignes doivent préparer la reprise. Une relance d’autant plus importante, car elle permettra de juger de leur capacité collective à se relever et à repartir sur les rails.

Les jeunes sont particulièrement impactés par la crise sanitaire. Il faut dire qu’environ 40 % des étudiants travaillent pendant leurs études afin de subvenir à leurs besoins. Mais la généralisation du paiement par carte bancaire réduit considérablement leurs revenus. Ce à quoi, il faudrait trouver une solution adaptée.

Les pourboires représenteraient 25 à 100 % du salaire fixe

La généralisation du paiement par carte bancaire a fait que les consommateurs ont moins tendance à laisser un pourboire. Une source de revenus pourtant essentielle pour les jeunes, pour qui ces quelques pièces et ces petits billets peuvent faire une réelle différence à la fin du mois. Selon une étude, les pourboires représenteraient 25 à 100 % du salaire fixe. Mais à cause de la démocratisation du paiement par carte bancaire, la pratique du pourboire est en net déclin ces dernières années.

Si des employeurs reversent parfois les pourboires à leur personnel, les bénéficiaires doivent ensuite les déclarer dans leurs revenus. Quoi qu’il en soit, cette éthique n’est pas forcément au rendez-vous pour les patrons des restaurants et des hôtels.

Avec une reprise qui s’annonce difficile pour ces enseignes, et une tendance à payer par carte qui devrait être accrue à cause de la crise sanitaire, les étudiants salariés risquent d’avoir du mal à boucler leurs fins de mois. Il faudrait ainsi déployer un dispositif permettant au pourboire d’aller directement dans la poche du salarié afin d’endiguer la précarité croissante chez les jeunes.

Autoriser le pourboire via le terminal CB

Aux États-Unis, mais aussi en Espagne, au Royaume-Uni et en Grèce, un dispositif existe pour permettre aux consommateurs de verser un pourboire au personnel via le terminal CB. Les associations étudiantes de l’Hexagone somment le gouvernement français à autoriser la mise en place de ce procédé.

Une initiative qui permettrait d’adapter le pourboire au monde d’aujourd’hui. Les associations étudiantes rajoutent que cela permettrait à l’État d’envoyer un signal fort au secteur de l’hôtellerie et de la restauration, ainsi qu’aux jeunes qui étudient et ceux qui souhaitent travailler pour s’en sortir.

En outre, autoriser ce dispositif aurait une portée symbolique, un encouragement envers ce secteur lourdement impacté par la crise sanitaire depuis plus d’un an. Qui plus est, une telle initiative permettrait de libérer plus de ressources pour la machine économique en redonnant du pouvoir d’achat aux consommateurs français. En tout cas, les associations étudiantes de l’Hexagone en sont persuadées. Sans parler du fait que la pratique du pourboire permet de reconnaitre le mérite et de récompenser le travail bien fait.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top