Baisse progressive des frais bancaires pour les Français en difficulté financière

Main féminine tenant un reçu obtenu au guichet automatique après avoir retiré de l’argent

Le 15 juin dernier, L’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB), présidé par la Banque de France, a sorti un rapport mettant en avant les actions initiées par les banques, afin de préserver les clients en situation de fragilité financière, et surtout leurs impacts positifs. En effet, les frais bancaires imposés à ces derniers ont diminué en 2020, et l’identification de ces profils est devenue plus systématique.

Des impacts positifs palpables

Important Une diminution de 3 % en 2020 des frais bancaires prélevés sur les comptes des Français vulnérables financièrement a été constatée selon l’OIB,

 

jeudi dernier. Plus explicitement, une baisse de 7 euros a été relevée, pour arriver à un total de 248 euros pour l’année 2020, soit un fléchissement de 3 % sur l’année et de 18 % sur les deux années consécutives.

Les frais sur incidents bancaires ont connu également un net recul de 5 % arrivant à une moyenne de 143 euros contre 151 euros en 2019. En effet, selon toujours l’Observatoire, environ 60 % des clients répertoriés fragiles au 31 décembre et ayant eu des problèmes de paiement ont pu bénéficier d’une baisse des frais suite aux mesures prises par les banques.

Important Dès 2019, l’exécutif n’a cessé de mettre la pression sur les banques qui, en réaction, ont décidé de limiter les frais sur incidents bancaires à 25 euros mensuellement pour les profils les plus vulnérables et à 20 euros par mois avec un maximum de 200 euros l’an pour les clients bénéficiant de « l’offre spécifique », cette formule bancaire basique au prix de trois euros par mois tout au plus.

« L’offre spécifique » a le vent en poupe

L’OIB a également accueilli positivement l’augmentation du nombre de souscriptions à l’offre spécifique. Depuis sa création en octobre 2014, elle inclut des services bancaires basiques pour une somme modique.

Un repérage performant

Selon toujours l’OIB, de grandes améliorations ont été apportées dans l’identification des clients vulnérables financièrement, notamment ceux qui sont les plus exposés au découvert bancaire. La mise en place de critères plus pertinents, mais surtout la veille permanente opérée sur le fonctionnement des comptes, ont permis de reconnaitre en amont les profils « à risque ». Ainsi, l’an passé, 86 % des clients considérés comme vulnérables l’ont été véritablement. Et au dernier trimestre de l’année 2020, une progression de 12 % du nombre de clients identifiés comme fragiles a été notée, et au total, 3,8 millions de personnes ont pu profiter des dispositifs liés à ce traçage.

 

 

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top