L'état des lieux des tarifs bancaires dans les départements d’Outre-mer

monnaie euro

Chaque semestre, l’IEDOM (Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer) réalise un Observatoire des tarifs bancaires aux particuliers dans les DOM et la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon. Analysant les tarifs de l’extrait standard et quelques tarifs réglementés, l’institut fait ressortir une tarification moyenne par département. Découvrez dans cet article les résultats du dernier Observatoire !

L’IEDOM (Institut d’Émission des Départements d’Outre-mer) a publié les résultats de son Observatoire semestriel des tarifs bancaires aux particuliers dans les DOM et la collectivité de Saint-Pierre-et-Miquelon. L’institut a passé au crible :

  • 14 tarifs des produits et services que les banques facturent le plus fréquemment à leurs clients particuliers (tarifs de l’extrait standard) ;
  • 3 tarifs réglementés en vigueur au 1er octobre 2017.

Pour réaliser son analyse, l’IEDOM a étudié les documents publics de tarification de 36 établissements bancaires établis dans les 6 géographies à savoir la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, La Réunion, Mayotte ainsi que Saint-Pierre-et-Miquelon. Pour pouvoir comparer les tarifs des DOM et ceux de la métropole, l’institut a par ailleurs repris les dernières données du CCSF (Comité consultatif du secteur financier) pour l’Hexagone c’est-à-dire les tarifs en vigueur au 5 janvier 2017.

Tarification moyenne par département

En Guadeloupe, les usagers bancaires ont en moyenne déboursé des frais de l’ordre de 140,19 euros avec une carte de paiement internationale à débit différé et de 136,15 euros avec une carte à débit immédiat. En outre, ils ont payé 92,95 euros de tarifs réglementés en moyenne.

En Guyane, les banques ont en moyenne ponctionné 132,94 euros de frais aux titulaires de carte de paiement internationale à débit différé et 128,67 euros aux détenteurs de carte à débit immédiat. Les tarifs réglementés se sont en moyenne élevés à 88,75 euros dans le département.

Du côté de La Martinique, les détenteurs de carte à débit différé ont dû dépocher 140,67 euros de frais contre 135,89 euros pour les titulaires de carte à débit immédiat. Les tarifs réglementés des établissements bancaires du département se sont établis à 93,55 euros en moyenne.

Les clients bancaires de La Réunion ont pour leur part payé 128,17 euros de frais avec une carte à débit différé et 124,5 euros avec celle à débit immédiat. Les usagers ont dû prévoir 91,28 euros pour les tarifs réglementés.

À Mayotte, les enseignes bancaires ont prélevé 132,18 euros de frais aux titulaires de carte à débit différé et 126,94 euros aux porteurs de carte à débit immédiat. Leurs tarifs réglementés ont été évalués à 92,09 euros en moyenne.

Concernant Saint-Pierre-et-Miquelon, les banques du département ont facturé 132,01 euros aux détenteurs de carte à débit différé et 130,96 euros aux titulaires de carte à débit immédiat. Les tarifs réglementés ont avoisiné les 100 euros en moyenne.

Frais de tenue de compte

Si le coût des cartes à débit immédiat et celui de l’assurance ont augmenté, d’autres types de frais bancaires ont été revus à la baisse. C’est le cas des frais de tenue de compte. Une comparaison des résultats de l’Observatoire avec ceux du précédent (Observatoire du mois d’avril 2017), on constate néanmoins que :

le tarif moyen pour la tenue de compte reste en particulier inchangé à 20,1 euros.

De plus, ces frais restent supérieurs à ceux de la métropole qui s’élèvent à 18,74 euros en moyenne.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top