Les néobanques au service des jeunes et des interdits bancaires

une jeune fille utilisant sa carte de crédit

Les jeunes et les interdits bancaires peuvent désormais bénéficier d’un compte qui leur permet d’effectuer librement différentes transactions. Les néobanques leur proposent des offres adaptées à leur profil et à leur situation. En effet, grâce à elles, ces deux catégories de client peuvent de nouveau profiter d’une carte bancaire et des conditions de souscription particulières.

La mise en place des néobanques ou des banques en ligne constitue une véritable révolution dans le domaine financier. Ils permettent aux personnes qui se trouvent dans une situation bancaire fragile de bénéficier d’un compte sans banque.

Ce sont des usagers qui ont été exclus du système après avoir émis un chèque sans provision. Certaines offres sont également modulées pour convenir aux jeunes âgés de 16 à 18 ans nécessitant l’accord préalable des parents. Actuellement, pour faciliter leurs choix, ils ont la possibilité de comparer toutes les propositions qui existe sur le marché.

Les atouts des néo-banques

Selon les chiffres de la Banque de France en 2014, les « clients en situation de fragilité bancaire » sont au nombre de 3 millions. Ce chiffre, qui représente 2,5% des comptes en banque, exclut les personnes qui ne font pas partie du système financier et celles qui ne détiennent pas de compte bancaire. Toutefois, François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France affirme que :

Toutes les personnes en situation de pauvreté monétaire ne sont pas en situation de fragilité bancaire, car elles n’ont pas nécessairement d’incidents répétitifs de paiement.

François Villeroy de Galhau.

Ainsi, seules les personnes qui ont fait un chèque sans provision font l’objet d’une interdiction bancaire. Par la suite, elles ne peuvent plus utiliser leur chéquier et l’usage de leur carte bancaire est suivi de près. Leurs noms sont enregistrés dans le Fichier Central des Chèques ou FCC.

Quelle solution leur proposer ? Les néobanques ou les Fintech vont permettre aux interdits bancaires de bénéficier d’un compte moyennant un mode de paiement sans souscrire dans une banque.

C’est notamment le cas du compte Nickel de BNP Paribas, un service bancaire qui met à la disposition de ses clients, une offre destinée à recevoir ou à réaliser des paiements dans des bureaux de tabac agréés à raison d’un frais annuel de 20 euros. Elle inclut :

  • Un mode de paiement annuel de 20 euros
  • Des possibilités de virements
  • Des alertes emails illimités
  • 60 alertes SMS/an
  • Un service client Internet et mobile

Anytime est également une solution qui pourrait être proposée à tous les usagers. Ils bénéficient alors d’un compte bancaire avec un RIB ainsi que d’une carte Visa international à débit immédiat avec un frais à hauteur de 27 euros chaque année.

Ce qui différencie les néobanques des banques traditionnelles c’est qu’elles ne nécessitent aucun dépôt minimum ni aucune condition de revenu. En effet, les dépenses des clients ne doivent plus dépasser la somme déposée sur le compte. À cela s’ajoute la possibilité de disposer, à la demande, des détails des transactions.

Des offres répondant aux besoins des jeunes

Les jeunes figurent parmi les premières cibles des banques. Ainsi, ils peuvent souscrire à un compte courant incluant une carte bancaire et un chéquier, dès l’âge de 16 ans. Néanmoins, l’accord des parents est donc nécessaire. Ils s’engagent comme caution auprès de la banque si des incidents bancaires surviennent. Voilà pourquoi il est préférable d’opter pour des cartes de paiement avec autorisation préalable ou pour une banque virtuelle.

Monabanq met à la disposition de ses clients, âgés de 16 à 18 ans, un compte chèque jeune à la demande d’un tuteur légal. Les conditions suivantes sont requises pour bénéficier de cette offre :

  • Effectuer un dépôt minimum de 150 euros ou 15 euros (pour une carte de retrait gratuite)
  • Résider en France

À la souscription, le jeune peut bénéficier d’une carte Visa Classique pour des frais annuels de 12 euros et dont le retrait est plafonné à 150 euros par semaine. Enfin, il peut profiter de tous les avantages de la banque en ligne.

Pour ce qui est de l’offre Welcome modulée par Boursorama, elle est aujourd’hui gratuite si auparavant les clients devaient payer mensuellement 1,50 euro. Elle convient à toutes les catégories de clients puisqu’elle ne nécessite pas de dépôt minimum ni de condition de revenu. Cependant, ils doivent payer 5 euros si des paiements sont effectués mensuellement. Toutefois, toutes transactions habituelles sont gratuites.

Depuis 2016, Boursorama permet aux jeunes de bénéficier d’un compte bancaire grâce à la suppression des conditions de revenus.

Il faut également noter que Welcome inclut des paiements gratuits par carte en devises. Elle participe à la lutte contre le positionnement agressif de cette offre des néobanques notamment N26 ou Revolut.

Pour résumer, les banques mettent à la disposition clients âgés de 16 à 18 ans des produits de banques en ligne très diversifiées. En comparant les offres, ils peuvent trouver la meilleure banque pour les jeunes parmi toutes les enseignes qui existent dans le pays.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

Liens sponsorisés
back top