Les banques en ligne peuvent-elles encore attirer de nouveaux clients

Une jeune femme fait du shopping en ligne

Selon un sondage du site d’information MoneyVox, près d’un client sur 3 d’un établissement traditionnel songerait à rejoindre une banque en ligne pour y verser ses revenus. Et pour cause, leur quasi-gratuité est attractive. Pourtant, seule Boursorama Banque parvient à attirer des millions de clients. Décryptage

En France, selon une étude du site d’information MoneyVox (1), 4% des clients bancaires domicilient l'essentiel de leurs revenus chez Boursorama Banque, la banque en ligne de la Société Générale. Soit un pourcentage comparable aux banques traditionnelles comme le CIC (4%) ou LCL (5%). Des résultats encourageants donc, faisant de Boursorama la banque en ligne leader dans l’Hexagone, avec 4,3 millions de clients. Elle est ainsi proche de l’objectif fixé à 4,5 millions de clients en 2025.

Je compare les offres bancaires

Boursorama Banque fait cavalier seul

Mais dans le paysage des banques en ligne, Boursorama Banque fait figure d’exception. Ses rivales Fortuneo, Hello bank, BforBank ou encore Orange Bank ne sont pas parvenues à dépasser la barre du million de clients. Et ce, malgré leur ancienneté sur le marché, supérieure à 10 ans pour certaines.

Pourtant, elles ont de quoi espérer faire mieux. En effet, selon un sondage MoneyVox, 32% des personnes interrogées, actuellement clientes d’un réseau bancaire, seraient prêtes à rejoindre une banque en ligne et y verser leurs revenus. Un chiffre qui s’accroît chez les clients de BNP Paribas (43%) et de Société Générale (41%). En effet,21 et 24% d’entre eux seraient tentés de changer de banque d’ici 2024, contre 16% en moyenne. Et pour cause, les banques en ligne ont des arguments à faire valoir. Leur atout numéro 1 étant la gratuité.

Des banques en ligne qui semblent avoir de beaux jours devant elles

Boursorama Banque l’a bien compris, car outre ses offres de compte et de carte bancaire gratuits, elle propose régulièrement des primes pour les nouveaux clients. En cumulant avec des frais massifs déployés pour la publicité, on comprend mieux pourquoi elle est actuellement dans le rouge financièrement parlant. Mais, ce sera peut-être de l’histoire ancienne en 2024, selon ses promesses. D’autant qu’elle vient de capter 315 000 nouveaux clients en provenance d’ING, suite à sa fin d’activité sur le sol français.

Si les autres banques en ligne s’avèrent pour le moment plus prudentes pour rester rentables, elles n’ont toutefois peut-être pas dit leur dernier mot. Le sondage MoneyVox révèle que 22% des usagers souhaitent quitter leur banque à causes des prix trop élevés. Un espoir pour les banques en ligne de conquérir de nouveaux clients à l’avenir.

(1) Sondage OpinionWay pour MoneyVox réalisé du 26 septembre au 19 octobre 2022 auprès d'un échantillon de 5 013 Français bancarisés recrutés au sein d'un échantillon représentatif de la population française majeure.

Archives