Les indicateurs laissent croire que le marché des cryptos se prépare à entrer dans une ère de récession

Commerce électronique : achats virtuels, concept de banque mobile sécurisée.

Les indicateurs laissent croire que le marché des cryptos se prépare à entrer dans une ère de récession. C’est du moins, le point de vue des principales plateformes spécialisées dans ce domaine désormais encouragées à adopter de nouvelles stratégies. Un phénomène se manifestant à travers la chute de valeur des principales cryptomonnaies.

Ces dernières années et il y a peu de temps encore, l’entrée sur le marché des cryptos était l’un des critères permettant à un acteur financier d’accéder au titre de meilleure banque en ligne ou traditionnelle. La raison est que cette filière connait plus d’une décennie de croissance et qu’en parallèle, elle peut compter sur les politiques ultra-souples des banques centrales pour garantir son essor.

Une époque qui est sur le point de tirer sa révérence selon les professionnels estimant que le secteur pourrait plonger dans une période de récession portée par le manque d’appétit grandissant des investisseurs.

Les premiers signes se sont déjà manifestés à travers l’effondrement de la valeur des principales devises numériques.

L’ère de la récession a sonné

Comme susmentionné, le marché des cryptomonnaies a connu plus d’une dizaine d’années de croissance qui était encore perceptible il y a quelques semaines encore. Mais d’après les professionnels spécialisés dans cette filière, cette époque est peut-être révolue comme l’a fait remarquer Brian Armstrong s’exprimant en ces termes :

Il semblerait que nous entrions dans une récession après un boom économique de plus de 10 ans.

Brian Armstrong

Cofondateur et directeur général de Coinbase qui est l’une des plus grandes plateformes de cryptos au monde, cet homme est en effet bien placé pour prédire une telle éventualité. Il a même ajouté que :

Une récession pourrait conduire à un autre hiver des cryptos et pourrait durer pendant une période prolongée.

Brian Armstrong

Une situation qui intervient, alors qu’en 2021, le secteur a encore attiré l’appétit de nombreux acteurs financiers motivés par la politique accommodante des banques centrales.

Les mêmes acteurs qui pourraient engendrer la chute du système selon les analystes estimant que dans les contextes actuels, ces organismes centraux à l’instar de la Fed seraient amenés à se montrer très agressifs. Ce, dans le but de protéger l’économie mondiale des effets négatifs de l’inflation.

De quoi expliquer la décision de certaines plateformes à adopter des mesures pour amortir les impacts comme pour le cas de :

  • Coinbase supprimant 18% de ses effectifs ;
  • Celsius mettant en suspension les retraits et les transferts dans le but d’encourager ses clients à investir dans les nouvelles devises numériques ;
  • Babel Finance et de Binance annonçant un gel des retraits de bitcoin.

Les impacts sont considérables

Autant dire que les changements susmentionnés n’ont pas attendu longtemps pour faire des échos. Et les impacts sont considérables étant donné la chute brutale de la valeur des cryptomonnaies qui n’a pas manqué de se faire remarquer.

Le cas du bitcoin illustre bien la situation avec une décote de 72% à mi-juin dernier par rapport à son sommet historique de novembre 2021 passant de 68 991 dollars à 18 941 dollars à la date du 17 juin 2022. Ce, avant de passer à 18 740 dollars le lendemain pour afficher le plus bas niveau jamais enregistré depuis décembre 2020.

Soit, un repli de 9% en l’espace de 24 heures pour cette devise numérique la plus utilisée en notant qu’en parallèle, la valeur l’Éther qui est à la deuxième place des classements a aussi reculé de 10%.

Ainsi, l’effondrement est brutal en précisant que ce phénomène concerne toutes les principales cryptos du marché qui ne pèse désormais plus que 1000 milliards de dollars, alors qu’en novembre 2021 encore, le niveau record des 3 000 milliards a été frôlé.

Quel est votre banque actuelle ?

Banque populaire Caisse d’épargne Crédit Agricole

Archives