La DSP2 facilite la transformation d’un établissement bancaire en agrégateur

processus de transformation bancaire

Les agrégateurs, tels que Linxo et Bankin’, ont fait leur apparition grâce à la DSP2, la directive européenne favorisant le partage de données bancaires. Ces acteurs permettent notamment de centraliser la gestion des différents comptes bancaires des clients sur une seule application. Eu égard aux atouts du concept, certaines néobanques commencent à se lancer sur ce marché.

Acteur majeur sur son segment, la néobanque britannique Revolut a lancé ses services d’agrégateur au Royaume-Uni en février dernier. Elle a récemment introduit la même fonctionnalité dans l’Hexagone. Grâce à l’option Open Banking de la Fintech, les utilisateurs français peuvent désormais lier plusieurs comptes bancaires domiciliés dans d’autres établissements.

Pour l’heure, l’offre est encore assez limitée par rapport à celle des pionniers du secteur. Néanmoins, Revolut dispose des moyens nécessaires pour étoffer les fonctionnalités de son outil. Reste à savoir si le statut de l’établissement sur le marché sera défavorable ou non à sa nouvelle activité. En effet, il s’agit avant tout d’un concurrent pour les néobanques.

Des services encore restreints

Avant le lancement de son agrégateur, Revolut présentait déjà des signes d’ouverture aux autres acteurs du secteur à travers certains services. Le compte courant de ses clients peut notamment être alimenté à partir d’une carte associée à une autre banque. Grâce à cette fonctionnalité, les utilisateurs ont la possibilité de transférer des fonds rapidement sans avoir à réaliser un virement.

L’agrégateur entend faciliter davantage ce type d’opération à l’avenir. Toutefois, l’application ne permet pas encore d’effectuer de virements à partir d’un compte bancaire externe. Pour l’instant, les utilisateurs peuvent seulement accéder à leur solde.

La néobanque espère être en mesure de lancer cette option dans les prochains mois. Cependant, ce projet risque d’être freiné par la lenteur de l’adoption effective de la DSP2 en Europe. Les acteurs concernés se félicitent néanmoins du développement de l’agrégateur et des différents partenariats mis en place jusqu’à présent. À noter que Revolut a pu développer cette nouvelle activité grâce à l’API fournie par TrueLayer.

Une compatibilité à améliorer

La nouvelle fonctionnalité permet aux particuliers de se servir de l’application Revolut pour accéder à leurs comptes domiciliés au sein d’autres établissements. L’utilisateur peut par exemple consulter son solde auprès de BNP Paribas, Hello bank !, Société Générale, la Banque Populaire ou encore la Caisse d’Épargne.

Les entreprises ont également la possibilité d’utiliser ce nouveau service. Selon la néobanque britannique, l’agrégateur est compatible avec les comptes professionnels du Crédit Agricole, de Société Générale, de BNP Paribas et de la Caisse d’Épargne. Les comptes American Express peuvent aussi être associés à ce nouveau service.

Toutefois, le nombre d’enseignes partenaires est assez limité pour l’instant, comme l’a indiqué Revolut lors du lancement du produit. Des banques telles que Boursorama et Crédit Mutuel ne figurent pas encore sur la liste des établissements compatibles. Pourtant, la néobanque britannique devra miser sur la collaboration des enseignes concurrentes pour espérer rivaliser avec les quelque 150 références de Linxo.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top