Les banques classiques entament leur révolution numérique

bureaux à la banque

Les fintechs, et plus précisément les banques numériques, sont en train de monter en puissance, leurs services innovants plaisent aux particuliers. Certains professionnels du secteur s’accordent même à dire qu’elles représentent l’avenir du système bancaire de demain. Face à ce phénomène, les principaux groupes bancaires ont décidé de s’allier à eux.

Les fintechs attirent de plus en plus de monde, leurs caractères jeune et dynamique sont un atout considérable. Certaines d’entre elles commencent même à faire de l’ombre aux plus grands groupes bancaires, leaders du marché. De nombreux observateurs estiment même que les succursales physiques sont vouées à disparaitre pour laisser la place aux banques 2.0.

Face à ce scénario catastrophe, les acteurs financiers traditionnels ont décidé de revoir leurs stratégies. Ainsi, ils ont décidé d’entamer une transition numérique. Et cela passe notamment par le rachat de startups. De plus, un compte en ligne est désormais un point capital pour les sociétaires, leur permettant de gérer plus facilement leur argent.

Les startups, sur le même piédestal que les banques traditionnelles

Les fintechs sont aujourd’hui diversifiées, elles proposent des produits semblables aux institutions financières traditionnelles. On peut citer :

  • L’accès aux crédits immobiliers ;
  • L’épargne ;
  • Les prêts en ligne ;
  • Le crowdfunding ;
  • Les virements instantanés ;
  • Les solutions de paiement telles que la carte de crédit.

Ces services variés permettent aux startups d’être l’égal des banques, cette situation rend de plus en plus plausible la théorie de certains professionnels du secteur qui voient en eux l’avenir du système bancaire de demain. Cette possibilité a fait réagir les succursales traditionnelles. La plupart d’entre elles ont décidé d’opter pour une stratégie de rachats des jeunes pousses en plein essor, une fois que ces dernières ont fait leurs preuves sur le terrain. De cette manière, les institutions financières classiques peuvent se doter des services innovants des fintechs, tout en adossant leur image « cool et branchée ».

Une restructuration en interne ?

Une autre solution pour les banques traditionnelles serait d’innover en interne leur modèle structurel. Mais cette possibilité n’a pour l’instant pas été envisagée par ces acteurs financiers, qui préfèrent sceller des partenariats avec les startups. Et pour cause, une telle transition exige l’adoption d’un système de niche, comme celui des fintechs. Or, cela remettrait en question la structuration hiérarchique et décisionnelle des succursales classiques.

Cette mue est d’autant plus improbable, compte tenu du besoin de nombreuses garanties de ces dernières par rapport à la règlementation. C’est pour toutes ces raisons que les leaders financiers préfèrent sceller des partenariats, plutôt que d’innover en interne.

Le but des succursales classiques est de ne pas disparaitre du paysage financier de demain. Ainsi, via ce partage de valeur ils peuvent continuer de subsister. Mais ce partenariat a aussi du bon pour les fintechs qui bénéficieraient alors de légitimité, des différentes garanties et de la puissance financière apportées par ces géants du secteur financier. Il n’est pas à douter que cette fusion des deux mondes serait un véritable atout afin d’attirer des sociétaires.

En outre, on n’assisterait donc pas à la fin de l’ère des banques classiques, mais plutôt à sa révolution.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top