Le modèle de plateforme est-il sur le point de supplanter celui des banques ?

plateforme bancaire

Le secteur bancaire voit arriver de plus en plus d’acteurs externes, mais également ceux issus de la finance digitale. Par exemple, Google a déployé son offre de BaaS (Bank-as-a-Service) tandis que Square a entamé les démarches pour décrocher une licence bancaire. Ces nouveaux arrivants se démarquent par leur modèle de plateforme. En quoi consiste-t-il ?

L’évolution de la réglementation a donné lieu à l’avènement de l’open banking. Concrètement, il s’agit pour les banques d’ouvrir à des tiers leurs systèmes d’information et de leur permettre d’accéder à leurs données clients. Pour les consommateurs, ce concept implique l’utilisation d’une interface bancaire unique.

Cette dernière leur permet de trouver l’ensemble des produits et services bancaires disponibles, qu’ils soient proposés par un établissement financier traditionnel, une banque en ligne, une néobanque ou une Fintech.

L’open banking transforme l’écosystème bancaire avec l’arrivée de nouveaux acteurs comme les géants du Web, les agrégateurs de compte, etc. Le cabinet PwC estime que ce marché pèsera 7,2 milliards de dollars à l’horizon 2022.

Un modèle encouragé par la Commission européenne

La Commission européenne ne cache pas son engouement pour l’économie des plateformes. D’ailleurs, elle a récemment annoncé la mise en place de l’open finance d’ici 2022. Il est question de partager les données encore plus largement que ce que permet déjà la Directive sur les services de paiement 2 (DSP2).

Cette mesure fait partie intégrante de la stratégie de la Commission européenne relative à la Digital finance. L’objectif est d’orienter la finance vers un futur sensé et transparent.

Dans ce contexte, il importe de comprendre le modèle de plateforme. Ce dernier consiste avant tout à basculer de la vision produit à celle centrée sur le client. Cette approche séduit notamment les particuliers qui peuvent par exemple bénéficier gratuitement d’applications leur permettant d’avoir un aperçu des biens immobiliers disponibles à la vente dans une localité.

Bien avant qu’un client ne contracte un prêt auprès de sa banque pour concrétiser un projet immobilier, les entreprises qui sponsorisent ces applications en ont déjà anticipé l’émergence.

Comment les banques s’adaptent-elles à l’ère de l’open banking ?

Pour les entreprises classiques, la chaîne de valeur s’étend de la production à la distribution. Ce modèle limite les interactions producteurs-clients ainsi que l’effet réseau qui en résulte. À l’inverse, le business model de plateforme implique la collaboration des producteurs et des clients, créant ainsi un marché en architecture ouverte.

À chaque fois que la plateforme accueille des marchands ou des utilisateurs, ces derniers créent de la valeur pour les futurs arrivants, ce qui accroît l’effet réseau.

L’impact de ces évolutions structurantes est tangible sur le marché. L’an dernier, Visa a racheté Plaid pour un montant 5,3 milliards d'euros. Dernièrement, Yandex a acquis Tinkoff pour 5,5 milliards d'euros.

Pour leur part, plusieurs banques ont décidé de prendre le virage vers la plateforme. Pour ce faire, elles ont accéléré l'APIsation de leurs systèmes d'information. En parallèle, elles ont investi dans les modèles économiques de plateforme. Il reste à savoir si ces derniers seront pérennes.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top