L’agrégateur incarne l’avenir des néobanques dans l’univers de la finance

Interface de l’agrégateur de banque

Les néobanques se sont toujours montrées vigilantes par rapport à leurs principales rivales, à savoir les banques en ligne et les institutions financières traditionnelles. En revanche, elles n’ont pas vraiment prêté attention à l’arrivée des agrégateurs dans le secteur bancaire. Pourtant, ces Fintech représentent des concurrentes non négligeables en raison de la valeur ajoutée de leur prestation.

La jeune pousse Revolut a récemment annoncé dans un tweet le lancement de son agrégateur bancaire au Royaume-Uni. La nouvelle fonctionnalité sera directement intégrée à son application mobile. Toutefois, l’option ne sera disponible que dans son pays d’origine. Cela dit, la néobanque n’exclut pas son extension sur d’autres marchés à l’avenir.

Le développement de l’agrégateur s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement de la start-up sur le long terme. En effet, grâce à l’Open Banking, elle peut désormais réunir tous les comptes bancaires de ses clients sur une seule interface. Les utilisateurs seront ainsi plus enclins à la choisir comme banque principale.

Une première étape pour la néobanque

À ce stade, l’agrégateur bancaire de Revolut reste une fonctionnalité relativement limitée. L’affichage des informations est assez basique. Par ailleurs, la néobanque propose uniquement cette option à ses clients britanniques. Néanmoins, l’application doit permettre à terme d’effectuer diverses opérations sur ses comptes domiciliés dans plusieurs établissements différents.

À titre de comparaison, l’agrégateur de comptes Bankin’ donne actuellement la possibilité de lancer des ordres de virement dans plusieurs banques à partir d’une seule application. L’offre couvre notamment BNP Paribas, La Banque Postale, Société Générale, le Crédit Agricole, Boursorama Banque, LCL, la Caisse d’Épargne et le Crédit Mutuel CIC.

Pour l’instant, Revolut n’a fait aucune déclaration concernant le déploiement de son agrégateur dans d’autres régions. Néanmoins, les concepteurs de la solution estiment qu’il s’agit d’une première étape dans l’évolution de la néobanque britannique. De plus, ce type de fonctionnalité confirme la nouvelle tendance dans le secteur bancaire. Comme l’indique le CEO de TrueLayer, Francesco Simoneschi, rapporté par Tech Crunch :

C’est le moment où l’Open Banking va se généraliser. Revolut place cette fonctionnalité au cœur de son parcours client et va en faire une norme, et pas seulement au Royaume-Uni.

Francesco Simoneschi.

Une stratégie passant par l’agrégateur

Les agrégateurs bancaires simplifient grandement la vie des consommateurs. En effet, ils les aident à mieux gérer leur argent en donnant un aperçu de tous leurs comptes sur un seul tableau de bord. Ces outils leur permettent ainsi d’ajuster leurs habitudes de consommation en conséquence.

La DSP2 a par ailleurs amélioré la sécurité et la fluidité du partage d’informations dans le secteur via les API. De ce fait, la nouvelle directive européenne a contribué concrètement au développement d’applications telles que Linxo, Bankin’, etc. Ces nouveaux acteurs comptent actuellement des millions de clients à l’international.

Eu égard au potentiel de ces services, Revolut a de revoir sa stratégie en y intégrant un agrégateur. Les utilisateurs ont désormais la possibilité d’ajouter dans l’outil tous leurs comptes domiciliés dans d’autres banques. Ils peuvent ainsi s’informer facilement sur leur situation financière globale.

En raison de sa grande praticité, son agrégateur de comptes est censé permettre à Revolut de devenir incontournable au quotidien. La néobanque entend d’ailleurs devenir l’interlocuteur privilégié des utilisateurs pour la gestion de leur argent. Au final, elle sera à la fois la banque principale et le conseiller financier de ses clients.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top