Le paiement mobile s’affirme de manière progressive mais incontestable en France

une femme qui paie par mobile

L’essor du paiement mobile est incontestable, à l’heure actuelle où l’usage du Smartphone est devenu monnaie courante, sans oublier la place de plus en plus prégnante d’Internet dans la vie des consommateurs. Un vecteur de croissance pour les enseignes financières 2.0 qui veulent optimiser leurs offres pour s’imposer davantage sur le marché fortement concurrentiel de la Banque.

Simplicité, rapidité et sécurité, tels sont les atouts que revendique le m-paiement, et qui lui valent d’être une solution de paiement de plus en plus sollicité aujourd’hui, et plus particulièrement dans l’Hexagone.

Un engouement qui est également attisé par le climat de panique dû à la propagation du Covid-19. En effet, la dématérialisation est qualifiée, par bon nombre de personnes, comme étant une mesure barrière des plus efficace face à la situation actuelle.

C’est la raison pour laquelle certaines banques en ligne, ayant auparavant tardé à réagir, ont sauté sur l’occasion. À titre d’exemple, c’est seulement cette année qu’ING a prévu d’intégrer Apple Pay dans son offre alors que l’application a débarqué sur le sol français depuis quatre ans déjà.

La France, une cible à ne pas négliger

108,8 milliards, c’est le nombre de transactions réalisées l’an dernier, à l’échelle mondiale, via le m-paiement. Ce dernier a d’ailleurs largement conquis le marché asiatique, affichant un taux de pénétration de 35,2% sur le territoire chinois. En Europe, en revanche, cette solution de paiement a encore du chemin à faire (8,8% en Espagne et au Royaume-Uni). Et celui-ci promet même d’être encore plus long pour la France (2,2%).

Un marché à conquérir pourtant, pour les banques en ligne. Et ce, même si la population française s’y montre peu confiante, le préférant aux traditionnelles espèces et cartes bancaires. Sans oublier le paiement sans contact qui se développe de plus en plus dans le pays.

Quoique la solution mobile se révèle être beaucoup plus attrayante, en raison de la rapidité et de la sécurité des transactions. L’innovation qu’elle apporte attire, sans conteste, les millennials qui représentent d’ailleurs 19% des utilisateurs, d’après le Baromobile 2018.

À savoir que 40% des Français enquêtés durant l’étude s’y montrent intéressés. Une parfaite aubaine pour les banques à distance, qui plus est, sont encouragées par le niveau élevé de l’équipement en Smartphone.

Un marché bien garni

Si saisir cette opportunité semble être une idée des plus brillante, il faut d’abord penser à la compatibilité des cartes avec les solutions de paiement mobile existantes sur le marché. Et c’est ce qu’a entrepris ING en mettant en route son projet d’intégration d’Apple Pay dans ses offres. L’enseigne vise, en effet, à rattraper son retard en signant une convention avec le wallet le plus utilisé dans le monde.

À préciser que l’outil développé par la marque à la pomme, accessible évidemment via un iPhone 6 ou une gamme plus récente, un iPad mini 3 ou Air 2 minimum, un Apple Watch, permet de dématérialiser plusieurs cartes (CB ou de fidélité). Cela, aux moyens d’une simple photographie du dispositif à utiliser ou bien à l’ancienne : saisie manuelle des coordonnées bancaires.

Outre le choix de la banque en ligne, d’autres solutions se partagent aussi la part de marché. Google Pay, par exemple, qui est compatible avec les smartphones Android dotés de la technologie NFC a débarqué en France en 2019 et séduisant bon nombre d’établissements.

L’application Samsung Pay, quant à elle, est disponible dans le pays depuis avril 2018 et requiert des équipements compatibles, dont ceux de la marque coréenne, Galaxy (Galaxy A5 et ultérieur ainsi que toute la gamme S, à partir du Galaxy S7).

Les autres dispositifs de paiement mobile, mis au point par de grands groupes bancaires, ne manquent pas à l’appel. Entre autres, Paylib qui découle d’un partenariat entre La Banque Postale, BNP Paribas et la Société Générale. Aussi, Lyf Pay, fruit de la collaboration de BNP Paribas avec Crédit Mutuel.

Choisir la Meilleure Banque

Comparez gratuitement et sans engagement plus de 160 banques en ligne et réseau en moins de 1 minute. Economisez jusqu'à 300€ sur vos frais bancaires

economisez jusqu'a 300€ sur vos frais bancaire
je trouve ma banque

Archives

back top